Le tueur en série originaire de Fréjus, Patrick Salameh, condamné à la réclusion à perpétuité

Le tueur en série Patrick Salameh a été condamné jeudi à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de vingt-deux ans, par la cour d'assises des Bouches-du-Rhône pour l'enlèvement suivi de la mort de Fatima Saiah, une lycéenne marseillaise.

Patrick Salameh, en 2009, lors de la fouille de sa maison au Merlan après la disparition de prostituées marseillaises.
Patrick Salameh, en 2009, lors de la fouille de sa maison au Merlan après la disparition de prostituées marseillaises. © Maxppp
La cour a suivi les réquisitions de l'avocate générale. Après le verdict, Patrick Salameh, 58 ans,  s'adressant à la mère de la victime, lui a dit d'un ton calme, en levant l'index: "Madame, je suis innocent". 
La lycéenne de 20 ans avait disparu le 7 mai 2008 à Marseille et n'a plus donné signe de vie.

L'avocate générale avait décrit les diverses tentatives d'enlèvement ayant précédé celui de la victime: une jeune femme elle aussi recrutée pour du baby-sitting qui s'était désistée, puis une auto-stoppeuse, Laurie.

Il y a une montée en puissance du prédateur qui, à un moment donné, est en chasse",

avait affirmé Martine Assonion. Les défenseurs de l'accusé avaient ensuite plaidé l'acquittement, estimant qu'il y avait

"trop d'incertitudes, trop de choses différentes, trop de doutes" dans ce dossier et qu'au fond "personne ne sait rien de ce qui s'est passé".


Patrick Salameh a déjà été condamné le 3 avril 2014 à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de vingt-deux ans et d'une mesure de rétention de sûreté pour l'enlèvement suivi de la mort de trois prostituées. Pour ces faits, il sera rejugé du 18 avril au 20 mai 2016 par la cour d'assises du Var.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société assises
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter