Miramas : sécurité renforcée par le préfet après des tirs à proximité d'une école

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sidonie Canetto .

A deux reprises, des coups de feu ont été tirés en plein jour aux heures de sorties de cours à proximité d'établissements scolaires dans le quartier Mercure de Miramas. La sécurité est depuis renforcée avec la mise en place d'une cellule spéciale regroupant plusieurs services de police.

Olivier de Mazières, préfet de police des Bouches-du-Rhône et Frédéric Vigouroux, maire de Miramas ont présidé ce vendredi une réunion spécifique du conseil de sécurité de la ville.



Il a été question de toutes les mesures prises depuis ces deux violents incidents dans la ville et de leurs résultats à court terme dans un premier temps.

Première mesure 

Pour renforcer la lutte contre l’insécurité sur le territoire de Miramas, dès le 15 janvier une cellule spéciale pilotée par le préfet de police a été créée.



"Elle réunit toutes forces de police et de renseignement concernées, afin de combattre encore plus efficacement les diverses formes de délinquance, notamment les trafics de stupéfiants et les « guerres de territoire » qu’ils engendrent", indique la préfecture de police des Bouches-du-Rhône.

 

Sur le terrain

Les patrouilles de proximité de Miramas ont été renforcées par des effectifs marseillais, selon la préfecture de police. 



Ce qui a permis le 11 janvier dernier de procéder "à l’interpellation d’un vendeur de stupéfiants et découvrir dans un garage à proximité, plusieurs armes à feu, sur lesquelles des analyses sont en cours" explique la préfecture de police.



La sécurité est également renforcée dans les transports en commun.

Conseils de sécurité



Tout ce travail est coordonné et compilé lors des conseils de sécurité où tous les partenaires (élus, police nationale et municipale, éducation nationale, bailleurs, transporteurs, etc.) travaillent en transversalité.  



Lors de la réunion de ce vendredi, le maire et le préfet de police ont mis en avant "l’excellente coopération entre partenaires" et affirment qu'ils" veilleront à la poursuite des efforts engagés."
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité