Mobilisation de Greenpeace contre le rejet des boues rouges

© Alexandre Lepinay / France 3 Provence
© Alexandre Lepinay / France 3 Provence

L’association souligne l’urgence de trouver des solutions plus performantes que celles déjà proposées par Altéo pour la protection de l’environnement et la santé des riverains.

Par Mariella Coste

Mobilisation contre les rejets d’effluents toxiques de l’usine Altéo


Greenpeace manifeste ce samedi à Gardanne pour rappeler la gravité de la situation : "Altéo continue de déverser des rejets toxiques en mer et maintient à ciel ouvert des rejets solides toxiques, avec l’accord de l’Etat français".

L’association rappelle que depuis les années 1960, 30 millions de tonnes de boues rouges ont été rejetés dans la mer Méditerranée, la pollution allant bien au-delà du point de rejet et s’étendant vers le Var à la faveur de courants marins.

Greenpeace demande l’arrêt pur et simple de rejets toxiques en mer tant que les propriétaires de l’usine ne proposeront pas une solution plus performante, ainsi que le confinement des rejets solides. 

Le magazine Thalassa a diffusé une émission en septembre sur les boues rouges..

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus