Camargue : après le désengagement de la Région, quel avenir pour le bac de Barcarin ?

La région Paca a décidé de se retirer à partir du 1er janvier 2020 du financement du bac de Barcarin.La liaison entre Port-Saint-Louis et Salin-de-Giraud bénéficie d’un financement régional à hauteur de 30 %. 

© France 2 Provence Alpes
La région Paca a décidé de se retirer à partir du 1er janvier 2020 du financement du bac de Barcarin. C'est un coup dur pour la Camargue. Elle finançait  30% du budegt.

Aujourd'hui la suppression du bac n'est pas envisagée

Face à se désengagement, les élus du pays d'Arles ont organisé une réunion de crise ce vendredi matin afin d'assurer la continuité du service public.

Pas de suppressions de postes

"Aujourd'hui la suppression du bac n'est pas envisagée, rassure Corinne Chabaud, conseillère départementale chargée de la délagation Domaines départementaux, espaces naturels, chasse et Pêche. "Il y a aussi le pont qui est dans les tuyaux aussi" ajoute-elle. L'étude est terminée, il y a toujours cette possibilité-là."
 
© Frédéric Renard F3 PA

"On va se mettre autour de la table pour pouvoir proposer des solutions. Plusieurs pistes sont envisagées indique l'élue. "Ça peut une réorganisation des rotations, il faut en discuter avec tous les acteurs." 

"Il n'y a pas de suppressions de postes, il y a des départs à la retraite, précise aussi Corinne Chabaud, i ly a une réorganistion à mettre en place sur laquelle nous allons travailler."
 
Corinne Chabaud : "le bac n'est pas supprimé"

Une centaine de rotations par jour

En Camargue, le bac de Barcarin relie quotidiennement, avec une centaine de rotation par jour, les villes de Port-Saint-Louis et Salin-de Giraud et ce moyen de transport est devenu incontournable pour les habitants.
 

 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aménagement du territoire environnement société camargue sorties et loisirs paca économie