Provence : ces propriétaires solidaires du logement social

Irina, locataire d'Habitat et Humanisme et son accompagnant bénévole. / © France 3 Provence Alpes
Irina, locataire d'Habitat et Humanisme et son accompagnant bénévole. / © France 3 Provence Alpes

L'association Habitat et Humanisme Provence fête ses 20 ans d'existence. L'édifice est bâti sur un principe : l'insertion par le logement. L'association offre aux plus démunis un toit décent et les accompagne vers l'autonomie. Une centaine de bénévoles participent à cette aventure humaine.

Par Laure Bolmont

Ce sont des accidentés de la vie. Problèmes de santé, chômage, divorce, les locataires d'Habitat et Humanisme sortent tous de l'errance, de la rue, de foyer. De la précarité. L'idée est de les installer dans un logement temporaire, le temps pour eux de se poser, dans la perspective d'un nouveau départ. Il ne s'agit pas de les assister, mais bien de les accompagner vers une nouvelle vie. L'association veille à ce que les logements se situent dans des quartiers dit "équilibrés", où il fait bon vivre. Les loyers sont inférieurs de moitié au prix du marché, et chaque locataire est suivi par un "accompagnant".


Un pacte gagnant-gagnant

L'association, soutenue par les pouvoirs publics pour sa mission d'insertion sociale, gère à ce jour un parc de 250 logements. En collectif, dans des résidences appelées "maisons -relais", ou en diffus. Une manière de garantir la mixité sociale et de favoriser le retour des bénéficiaires à une vie sereine. En effet, depuis trois ans, des propriétaires solidaires confient la gestion de leur appartement à l'association. Les loyers étant inférieurs au marché locatif, les propriétaires renoncent à une partie de leurs revenus, mais en contrepartie, l'association leur garantit le versement mensuel des échéances et la remise en état de leur appartement au moment du départ de l'occupant. Ils bénéficient par ailleurs d'avantages fiscaux (déduction de 70% des loyers du revenu foncier). Chacun y trouve son compte.

Reportage de Laure Bolmont et Ludovic Moreau


La main à l'appart'

Une centaine de bénévoles entourent ces locataires fragiles et désorientés, et se définissent comme des "facilitateurs". Ils équipent les logements pour les nouveaux arrivants : linge, vaisselle, mobilier... Chaque locataire est suivi par un référent qui va l'aider dans tous les aspects du quotidien, du bricolage aux formalités administratives en passant par le soutien scolaire, l'alphabétisation ou la recherche d'emploi. Et lorsqu'ils n'ont pas les compétences nécessaires, les bénévoles se chargent de trouver des structures relais pour prendre en charge leur "protégé". Les locataires, eux, sont associés aux travaux d'entretien de leur appartement, qu'ils devront quitter au mieux au bout de trois ans. Ce système est une sorte d'incubateur pour faire naître de nouveaux projets, trouver un emploi, un logement pérenne, Ensuite, ils pourront quitter le nid et donner un sens au mot insertion.

Pour contacter l'association : provence@habitat-humanisme.org 


Sur le même sujet

Les + Lus