Incendie : un compteur Linky explose dans la nuit à Roquevaire

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un compteur d'électricité Linky a explosé. Fort heureusement il se situait à l'extérieur du domicile de ses propriétaires, dans un lotissement de Roquevaire, dans les Bouches-du-Rhône.

A trois heures du matin, les propriétaires ont entendu une série d'explosions.
A trois heures du matin, les propriétaires ont entendu une série d'explosions. © Sylvie Depierre / FTV

Ils ont d'abord été réveillés, par un crépitement suspect. Il est 3 heures du matin, dans le lotissement Le Canet à Roquevaire. Anne Lupo et son mari sortent de leur domicile, pensant que leur véhicule est en feu. 

Mais c'est le compteur d'électricité Linky, qui explose alors : "Les explosions ont commencé, ça n'a pas arrêté. A chaque explosion de plus en plus fumée, et les flammes montaient de plus en plus haut, raconte Anne Lupo, encore sous le choc, c'était très impressionant !

Très vite, les pompiers des Bouches-du-Rhône interviennent, ainsi qu'un technicien sous-traitant d'Enedis. C'est le groupe chargé de l'entretien du réseau d'électricité en France. 

Les sapeurs-pompiers sont intervenus, ainsi qu'un technicien Enedis
Les sapeurs-pompiers sont intervenus, ainsi qu'un technicien Enedis © Sylvie Depierre / FTV

Par mail, la direction d'Enedis précise que l'incident électrique s'est produit "en amont du compteur sans aucun lien avec celui-ci. En fait, c’est la grille de repiquage qui alimente le comptage du client qui a pris feu".

Le groupe ajoute également, qu'alors que deux foyers sur trois sont équipés de compteurs Linky, "toutes les expertises indépendantes réalisées lors d’incidents d’origine électrique (...) ont formellement démontré qu’aucun départ de feu n’était lié à un défaut intrinsèque d’un compteur".

Un compteur "imposé" au client

Plus de peur que de mal pour les propriétaires, puisque le compteur Linky était installé à l'extérieur du domicile. A son arrivée, le technicien aurait indiqué que même les anciens compteurs pouvaient prendre feu. Mais Anne Lupo n'y croît pas. 

La propriétaire est d'autant plus contrariée, qu'elle estime que le compteur lui a été "imposé par Enedis". 

"On a reçu un courrier pour changer les compteurs, précisant que ce n'était pas obligatoire. Je n'ai jamais réussi à joindre quelqu'un, et avant la date butoir, le compteur était changé. J'étais folle de rage", explique Anne Lupo. 

Le compteur Linky est depuis plusieurs années au centre de vives polémiques : installations sans consentement, ondes électromagnétiques pouvant entraîner des risques sanitaires... 

Depuis son déploiement en 2015, de nombreux habitants ou collectifs luttent contre le nouveau compteur d'Enedis

En France, deux foyers sur trois sont équipés de compteurs Linky, d'après Enedis.
En France, deux foyers sur trois sont équipés de compteurs Linky, d'après Enedis. © Gérard Houin / MaxPPP

Dans un rapport publié en juin 2019, l'Académie des technologies, établissement public administratif placé sous la tutelle du ministère de la Recherche, répond que ce compteur n'est pas dangereux.

Les scientifiques pointent plutôt des problèmes de pose, liés "à la qualité du geste technique de serrage", comme étant à l'origine des incendies de compteurs.

De son côté Enedis vante un compteur intelligent et communicant, permettant de mieux maîtriser sa consommation d'énergie. 

D'après Enedis, 35 millions de foyers français seront équipés d'ici fin 2021. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers explosions pompiers incendie