Pollution aux hydrocarbures, comment les fourmis ont redonné vie à la plaine de la Crau

Suite à la contamination de la plaine de la Crau avec des hydrocarbures, en 2009, des scientigfiques ont eu l'idée d'installer sur le site des fourmis. Dix ans après, le bilan est excellent.

Le Coussol de Crau a retrouvé le même type de steppe qu'avant la rupture de l'oléoduc en 2009.
Le Coussol de Crau a retrouvé le même type de steppe qu'avant la rupture de l'oléoduc en 2009. © Mariella Coste/FTV
La fourmi est une travailleuse acharnée, c'est bien connu ! Dans la plaine de la Crau, elle en fait une nouvelle fois la démonstration. 

263 reines au travail

Il y a 10 ans, 263 reines fécondées ont été implantées sur le site pollué après la rupture d'un oléoduc qui avait déversé 4700 m3 de pétrole dans le sol de cette zone protégée.  
© Xavier Schuffenecker / FTV
A présent ce sont plusieurs milliers d'ouvrières qui oeuvrent sans relâche à la revégétalisation du Coussoul.  

"Les fourmis en créant leur nid vont remuer le sol, elles vont remonter des matériaux comme du sable grossier notamment, explique Tania de Almeida doctorante à l'Institut Méditerranéen de Biodiversité et d'Ecologie.

"Elles vont aussi permettent d'aérer le sol et elles vont ramèner les graines à leurs nids. Et ce sol enrichi en nutriments va permettre à certaines espèces particulières de pousser comme ce chardon qu'on retrouve au niveau des nids de fourmis."

Retrouver la steppe originale

Ce travail de fourmi porte aujourd'hui ses fruits. Il a suffi de quelques années pour que le Coussoul de Crau retrouve une végétation, là où 72 000 tonnes de terre polluées avaient dû être enlevées sur 50 cm de profondeur."Le bilan est excellent, elles ont vraiment rempli leur rôle d' ingénieurs, Thierry Dutoit
directeur de recherche CNRS, écologue à l'Institut Méditerranéen de Biodiversité et d'Ecologie, elles ont notamment transformé le sol et la végétation, elles ont réellement accéléré les choses".

Il faudra cependant encore attendre encore des dizaines d'années pour retrouver la steppe originale.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement pollution