VIDEO. Statuettes décapitées, crucifix brisés, médaillons cassés... Plusieurs tombes dégradées dans un cimetière à Vitrolles

La Ville de Vitrolles a annoncé le dépôt d'une plainte après que des tombes ont été dégradées dans un des trois cimetières de la ville au cours du week-end du 11 et 12 mai.

"Un acte gratuit et écœurant". La municipalité de Vitrolles "condamne avec la plus grande fermeté" les dégradations de sépultures constatées lundi 13 mai au cimetière Baume Canouille, a indiqué le 14 mai la mairie dans un communiqué. Une vingtaine de sépultures ont été la cible d'actes de vandalisme au cours du week-end.

Des tombes chrétiennes et musulmanes ciblées

La municipalité annonce avoir déposé une plainte et encourage les familles à faire de même : "La profanation de sépulture recouvre la destruction ou la détérioration d'un monument funéraire ainsi que l'atteinte directe à la dépouille". "Dans les deux cas, il s'agit d'un viol manifeste du respect dû aux morts", "réprimé très sévèrement par la loi", souligne la mairie. Des actes punis d'un an de prison et 15 000 euros d'amende, rappelle également le communiqué.

Les dégradations concernent des tombes aussi bien chrétiennes que musulmanes du cimetière, l'un des trois de la commune, installé à l'écart du centre-ville en contrebas de l'autoroute A7.

Absence de vidéosurveillance

Dans le cimetière, qui compte 1700 concessions, selon le président des commerçants de Vitrolles, Bruno Morosini, des statuettes de la vierge ont été arrachées de leur socle et décapitées, des crucifix brisés, et des médaillons du carré musulman ont également été vandalisés. Bruno Morosini a partagé son indignation sur sa page Facebook, déplorant l'absence de vidéosurveillance sur place. 

 "On aurait pu éviter tout cela, car depuis des années les Vitrollais demandaient des caméras. Caméras promises, mais jamais installées tout comme l'entretien très aléatoire, pour ne pas dire inexistant, des cimetières de la ville", regrette l'ancien candidat aux dernières municipales.