Municipales à Tarascon : les résultats du 1er tour, Lucien Limousin (LDVD) en tête dans les Bouches-du-Rhône

D'après les résultats du premier tour des élections municipales dans les Bouches-du-Rhône, à Tarascon, le maire sortant Lucien LIMOUSIN (LDVD) élu en 2014 arrive en tête des suffrages avec 44,67% des votes.
Municipales 2020 : résultat à Tarascon
Municipales 2020 : résultat à Tarascon © FTV
A Tarascon, Lucien Limousin (LDVD) est arrivé en tête du premier tour des élections municipales, ce dimanche soir 15 mars, avec 44,67% des suffrages exprimés.

Valérie Laupies (LEXD) a obtenu 35,76% des voix, nettement devant Jean-Guillaume Remise (LRN), qui a lui obtenu 19,56 % des votes.

"Je lance un appel de bon sens aux abstentionnistes et aux électeurs du premier de la liste soutenue par le RN", déclaré aux Tarasconnais la candidate sur sa page Facebook, appelant à un rassemblement le 22 mars sans douter du maintien le second tour. La participation à ce scrutin est de 47,57% contre 66,22% en 2014.

En 2014, cinq listes s'étaient présentées au premier tour des élections municipales à Tarascon : deux à gauche, deux à droite et la liste du Front national. Préféré au maire sortant Charles Fabre, embourbé dans une affaire de favoritisme, Lucien Limousin avait été investi par l'UMP. 

La candidate frontiste était arrivée en tête de ce premier tour avec 39,23%, 326 voix devant le candidat de l'union de la droite (33,98%).

La participation à ce premier tour des Municipales à Tarascon était de 66,22%.

En capacité de se maintenir, le candidat divers droite arrivé en troisième position s'était finalement retiré mais sans appeler à faire barrage à Valérie Laupies.

Lucien Limousin était sorti vainqueur du duel avec le Front national, en remportant 52,73% des suffrages exprimés.

Les résultats à Tarascon

Retrouvez le détail des résultats du 1er tour des Municipales à Tarascon.
En 2020, la bataille de Tarascon se joue sans la gauche avec seulement trois listes. A 73 ans, le maire sortant Lucien Limousin (LDVD) se présente à sa succession.

Valérie Laupies (LEXD) ne porte plus les couleurs du parti lepeniste, elle s'est rapprochée de Jacques Bompard, fondateur de la Ligue du Sud, qui la soutient.

Se présentant sans étiquette, elle espère siphonner l'électorat de droite tout en conservant ses sympathisants frontistes, malgré la concurrence d'un candidat parachuté par le RN, Jean-Guillaume Remise, élu d'Occitanie. 

Face à cette proposition de listes, où ira le vote des électeurs de gauche ?
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections société