Trets : les parents d'Alexis ouvrent une cagnotte pour financer un traitement aux Etats-Unis

Alexis vit à Trets. Le petit garçon est atteint d'un cancer à haut risque. Ses parents ont ouvert une cagnotte sur internet pour financer un traitement de deux ans aux Etats-Unis, le seul capable d'éviter une rechute qui lui serait fatale.

Alexis sort de l'hôpital. Il a été opéré d'une tumeur aux glandes surrénales. Il n'a plus de rein droit. A trois ans et demi, il a déjà connu le bloc et les chimio à haute dose. Le petit garçon souffre d'un cancer à haut risque, un neuroblastome métastatique. Un cancer qui ne touche que les enfants, souvent avant cinq ans. 

Un protocole innovant

Alexis et ses parents vivent à Trets, dans les Bouches-du-Rhône et leurs espoirs se portent bien loin de chez eux, aux Etats-Unis. Un hôpital du Michigan propose un protocole innovant qui n'est pas disponible en Europe. "S'il y a une rechute, ils n'ont pas de traitements curatifs en France, explique Christophe Chemier, le père d'Alexis, les enfants passent en soins palliatifs.

Le DFMO permet de réduire fortement les risques de rechute et quand on sait que la rechute est fatale, c'est important pour nous, on a envie qu'il ait ce traitement.

200.000 euros à trouver

Deux cachets par jour, un contrôle à l'hôpital tous les trois mois et deux ans de traitement. Le budget nécessaire est de 200.000 euros. Une somme que les jeunes parents d'Alexis n'ont pas. Pour les aider dans leur projet, ils ont créé une association relayée sur Facebook "La vie d'Alexis" et ouvert une cagnotte sur internet.


 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité