Un cas potentiel de dengue ou de chikungunya est signalé à Aix-en-Provence

L’Agence régionale de la santé a signalé à Aix-en-Provence le cas d’une personne qui pourrait être porteuse du virus de la dengue ou du chikungunya dans le sang. La zone de résidence de la personne a été traitée pour éviter la prolifération du moustique tigre.

L’Agence régionale de la santé (ARS) a signalé aux autorités sanitaires de la Ville d’Aix le cas d’une personne qui pourrait être porteuse du virus de la dengue ou du chikungunya. L'individu revenait d’un voyage au Brésil. Comme le veut la procédure en pareille suspicion de cas, l’Entente interdépartementale de démoustication (EID) a réalisé une investigation entomologique mercredi autour des lieux résidence de cette personne – la résidence de la Tour d’Aygosi, au 67 du cours Gambetta – et partout où elle a pu se déplacer depuis son retour en métropole. Il a bien été constaté la présence de moustique tigre (aedes albopictus), adultes et larves, dans le voisinage du domicile du patient. Les « gîtes larvaires » ont été supprimés aussitôt. Les résidents ont par ailleurs été informés des recommandations à suivre pour limiter la prolifération du moustique tigre. Un traitement de démoustication a par ailleurs été effectué jeudi matin, entre 5 et 6 heures sur la quasi totalité de la résidence de la Tour d’Aygosi.