• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

VIDEO. Un homme de 24 ans tué par balles dans une rue de Port-de-Bouc

L'homme s'est effondré sur le trottoir rue Nationale à Port-de-Bouc. / © BERTRAND LANGLOIS / AFP
L'homme s'est effondré sur le trottoir rue Nationale à Port-de-Bouc. / © BERTRAND LANGLOIS / AFP

Un homme de 24 ans a été tué à 14h ce mardi alors qu'il se trouvait rue Nationale à Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône). Des hommes à moto l'auraient abattu avec une arme de poing. La victime était connue des services de police.

Par Karine Bellifa

Ils sont arrivés à moto alors que l'homme se trouvait dans la rue Nationale à Port-de-Bouc. Ils ont tiré avec une arme de poing. Il était 14h. L'homme de 24 ans est mort de ses blessures. Il était connu des services de police. Originaire de Port-de-Bouc, il habitait la région lyonnaise et était venu passer quelques jours de vacances à Port-de-Bouc.

Tombé sur le trottoir

L'arme employée était une arme de poing de calibre 9 mm, dont six étuis ont été retrouvés, a précisé une source policière. Les techniciens de la police scientifique étaient sur les lieux pour procéder aux premiers relevés d'indices. Un périmètre de sécurité a été délimité autour du cadavre, tombé sur le trottoir au pied d'un immeuble de quatre étages, à quelques mètres du front de mer. Selon une des pistes examinées par la police, la victime aurait pu être mêlée à une rixe survenue le matin même. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Marseille.

Sur place, notre équipe a recueilli des témoignages de personnes qui connaissaient la victime :

Reportage de Matthias Julliand et de Alban Poitevin

 

Quatre règlements de comptes en 2015

Si l'hypothèse du règlement de compte était avérée, cet homicide porterait à quatre le nombre d'assassinats de ce type dans le département depuis le début de l'année dans les Bouches-du-Rhône. Lundi, un trentenaire connu pour trafic de stupéfiants a été abattu à la kalachnikov dans une boulangerie de Marignane, où plusieurs clients étaient attablés. Le 1er février à Gignac-la-Nerthe (Bouches-du-Rhône), un jeune homme de 25 ans avait été tué de plusieurs rafales de fusil d'assaut. Enfin, dans la nuit du 14 au 15 janvier, à La Castellane, une cité des quartiers nord de Marseille connue pour être un important centre de trafic de stupéfiants, un homme de 25 ans avait été abattu d'une balle dans la tête.

Sur le même sujet

Interview de Thérèse Schermann-Descamps

Les + Lus