Vitrolles cherche son libraire : si vous aimez les livres, voici une petite annonce qui peut vous intéresser

Librairie très bien située, 170 mètres carrés, loyer modéré. Un libraire était là avant. Avant la pandémie. Le local est désormais disponible et la mairie passe une petite annonce pour faire revivre la seul librairie de la commune.

Il y a les libraires ordonnés. Et les autres
Il y a les libraires ordonnés. Et les autres © JOEL SAGET / AFP

Appel à candidature. Une librairie sans libraire est en sommeil. Elle se situe place de Provence, c'est-à-dire en plein centre-ville de Vitrolles, sur la place de la mairie.

Une librairie de Martigues avait ouvert une "antenne" ici en 2015. Puis elle l'a fermée l'automne dernier.

Le 29 mars, la ville de Vitrolles publie un appel à candidature sur son site, mais aussi sur l'Agence Régionale du Livre, le Syndicat de la librairie Française et l'école des libraires. 

Elle vous tente ? Elle est libre
Elle vous tente ? Elle est libre © DR

Attention, il ne s'agit pas du recrutement d'un employé municipal. Le commerce est indépendant. Le loyer s'élève à 700 euros. A titre indicatif, le précédent loyer mensuel s’élevait à 1500 euros. Mais le professionnel devra réaliser des investissements en travaux et meubles estimés à 37.000 euros, hors aides. Tous les détails sont dans l'annonce.

Les candidatures devront parvenir à la Ville de Vitrolles au plus tard le vendredi 7 mai 2021. Aucune candidature n'a été reçue pour le moment.

Une librairie ? Pourquoi faire ?

Non, les lecteurs n'ont pas tous disparu, avalés par une tablette numérique ou une série télé. Selon une étude CNL/Ipsos, la plupart des lecteurs lisent chez eux, le soir, avant d'aller se coucher. 

Le livre numérique et le livre d'occasion sont de plus en plus appréciés. Mais le livre papier classique reste en tête des ventes.

Les grands lecteurs sont de grandes lectrices. Elles sont diplômées et âgées. Les jeunes aussi se plongent dans des romans. Harry Potter et Game of Thrones les ont captivés.

Fermez les librairies et la révolte grondera

Pas indispensables les librairies ? Fermées pendant les confinements ? Cette première mesure a soulevé une vive indignation dans le pays.

Par solidarité pour les libraires, mais aussi pour la "fureur de lire", comme le disait un ancien slogan. Dans un premier temps, les rayons lecture étaient ouverts dans les supermarchés. Scandale ! Tout le monde achète sur internet. Re-scandale ! Et le click and collect, c'est quoi ce terme même pas français !

Le 28 novembre, les libraires reprennent le travail. Les envois de livres sont facturés 0,01 euros. Tout le monde se détend.

Les librairies sont déclarés officiellement "commerces essentiels". Pour les grands lecteurs qui lisent au moins vingt livres par an. Pour les petits lecteurs des vacances. Pour les lecteurs de SMS. Euh non, ceux-là ne comptent pas. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 société culture emploi économie