Canicule : alerte pollution à l'ozone dans Alpes-Maritimes et le Var

Un dispositif préfectoral de niveau 1 a été activé sur les Alpes-Maritimes et le Var ce vendredi. Demain samedi, la procédure passera en niveau 2, le niveau maximal.

 

 Limitez l’exposition aux produits irritants, maintenez les pratiques habituelles d’aération et de ventilation et en cas de symptômes et de gêne inhabituelle, prenez conseil auprès de votre pharmacien ou de votre médecin.
Limitez l’exposition aux produits irritants, maintenez les pratiques habituelles d’aération et de ventilation et en cas de symptômes et de gêne inhabituelle, prenez conseil auprès de votre pharmacien ou de votre médecin. © KARL-JOSEF HILDENBRAND / DPA / AFP
Conséquence de la canicule, les phénomènes de pollution qui l'accompagnent sont encore présents, pour aujourd'hui vendredi, AtmoSud, l'observatoire de la qualité de l'air nous alerte :
Les Préfectures des Alpes-Maritimes et du Var déclenchent des mesures d'urgence de niveau 2 samedi pour "limiter les émissions de polluant des activités concourant à l’élévation du niveau de pollution".

Dans le Var, ce dispositif d'urgence est défini par l'arrêté préfectoral (Var) 2017-07-003 du 13/07/2017.
En terme de circulation automobile, il prévoit notamment un abaissement de 20 km/h des vitesses maximales autorisées sans descendre en dessous de 70 km/h. Cette disposition est par exemple en vigueur sur l'autoroute qui traverse Toulon et où la vitesse est abaissée de 90 à 70 km/h


 


Recommandations sanitaires et comportementales


Pour l’ensemble de la population, quel que soit le niveau

• Limitez l’exposition aux produits irritants (tabac, solvants, peintures, chauffage au bois, exposition aux pollens en saison) ;
• Maintenez les pratiques habituelles d’aération et de ventilation ;
• En cas de symptômes et de gêne inhabituelle, prenez conseil auprès de votre pharmacien ou de votre médecin.

 
Au niveau d’information pour les populations vulnérables* ou sensibles** :


• Limitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe (7h-10h / 16h-19h) ;
• Limitez les activités physiques et sportives intenses, en plein air ou à l’intérieur ;
• En cas d’épisode de pollution à l’ozone, limitez les sorties en début d’après-midi (entre 12 h et 16 h).

 
Au niveau d’alerte pour l’ensemble de la population :

• Réduisez et reportez les activités physiques et sportives intenses, en plein air ou en intérieur.
Pour les populations vulnérables ou sensibles :
• Evitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe (7h-10h / 16h-19h) ;
• Reportez les activités qui demandent le plus d’effort et privilégiez des sorties brèves qui demandent le moins d’effort ;
• En cas d’épisode de pollution à l’ozone, évitez les sorties en début d’après-midi (entre 12 h et 16 h).

 
Recommandations comportementales

• Limitez, pour les déplacements privés et professionnels, l'usage des véhicules automobiles par recours au covoiturage, aux transports en commun et aux modes de déplacement non polluants (marche à pied, vélo) ;
• Respectez l'interdiction des brûlages à l'air libre et l'encadrement des dérogations ;
• Arrêtez, en période de chauffe, l'utilisation des appareils de combustion de biomasse non performants (foyers ouverts, poêles acquis avant 2002) ;
• Maîtrisez la température dans les bâtiments (chauffage ou climatisation) ;
• Reportez les travaux d'entretien ou nettoyage nécessitant l'utilisation de solvants, peintures, vernis.
 
* Personnes vulnérables : femmes enceintes, nourrissons et enfants de moins de 5 ans, personnes de plus de 65 ans, sujets asthmatiques, souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires.
** Personnes sensibles : personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics ; par exemple : personnes diabétiques, immunodéprimées, souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux.
 

Plus d'infos

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
canicule météo