CARTE. Le pass sanitaire ne concernera plus que 64 centres commerciaux dès mercredi, on fait le point en PACA

Référés devant les tribunaux, baisse du nombre de malades, avis de certains préfets... Disposer d'un pass sanitaire pour accéder à un centre commercial est en ce moment un sujet assez confus. Bruno Lemaire a clarifié la situation ce lundi 6 septembre.
Le nombre de centres commerciaux de plus de 20.000 mètres carrés en France soumis à l'obligation du pass sanitaire va passer de 178 à 64 à compter de mercredi. Cap 3000 dans les Alpes-Maritimes.
Le nombre de centres commerciaux de plus de 20.000 mètres carrés en France soumis à l'obligation du pass sanitaire va passer de 178 à 64 à compter de mercredi. Cap 3000 dans les Alpes-Maritimes. © Eric Ottino - NICE MATIN/MAXPPP

Le nombre de centres commerciaux de plus de 20.000 mètres carrés en France soumis à l'obligation du pass sanitaire va passer de 178 à 64 à compter de mercredi 8 septembre.

Cette décision a été prise en raison de "la baisse du taux d'incidence constatée sur l'ensemble du territoire", selon un communiqué du gouvernement envoyé aux rédactions ce matin.

Les 64 centres commerciaux qui resteront concernés par le pass sont situés dans 9 départements où le taux d'incidence du coronavirus s'est maintenu au-dessus de 200 pour 100.000 habitants, a précisé le ministère à l'AFP, notamment dans le sud-est de la France.

Ces départements sont le Var, le Vaucluse, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, le Gard, l'Hérault, la Corse-du-Sud, le Rhône, la Seine-Saint-Denis.

Le point dans les Alpes-Maritimes :

Six sites des Alpes-Maritimes sont dans l'obligation de demander aux clients la présentation d'un pass sanitaire.

Une mesure qui doit s'appliquer jusqu'au 15 septembre.

Sont concernés : Cap 3000, les magasins Carrefour Lingostière, TNL et Antibes (ainsi que leurs galeries marchandes), Géant Casino Mandelieu et Auchan à La Trinité.

Polygone Riviera à Cagnes-sur-Mer échappe à cette exigence. 

Le point dans le Var :

Dans ce département, six centres commerciaux sont aussi concernés. 

Il s'agit de : Auchan - La Seyne-sur-Mer, Carrefour - Ollioules, Mayol - Toulon, Grand Var Ouest – La Valette du Var, Centre Azur - Hyères et Ikéa – Toulon.

Le point dans les Bouches-du-Rhône

Vaucluse :

Pourquoi ces centres encore concernés ?

"Dans les départements où l'incidence est passée sous les 200 pour 100.000 habitants et où depuis une semaine l'incidence est en baisse continue nous supprimerons l'obligation
de pass sanitaire", a indiqué le ministre de l'Economie.

C'est en effet le cas pour les départements de la région Provence Alpes et Côte d'Azur :

En dehors des centres commerciaux où il "a eu un impact", le pass sanitaire "a protégé l'économie française", comme l'a fait "la vaccination", selon le ministre.
Des arrêtés préfectoraux ayant été suspendus par la justice administrative dans certains départements, confirmés dans d'autres. Sans compter que dans un même département, une galerie marchande pouvait être concernée mais pas une autre, selon leur superficie.

Le Conseil d'Etat se penchera sur la validité de ces arrêtés mercredi matin.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paca économie covid-19 santé société