Ce que l'on sait de "l'affaire des crampons volés" avant OM-Braga

"Rien ne permet d'infirmer la version des dirigeants portugais", a indiqué la police ce vendredi matin, après la mystérieuse disparition des chaussures des joueurs de Braga dans les vestiaires du stade Vélodrome avant un match d'Europa League contre Marseille.

Baiano de l'équipe de Braga et ses belles chaussures !
Baiano de l'équipe de Braga et ses belles chaussures ! © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
La police a été saisie d'une plainte pour le vol des chaussures de l'équipe portugaise et l'enquête était toujours en cours ce vendredi matin, a précisé la même source au sein de la police des Bouches-du-Rhône.
Selon l'encadrement de Braga, les chaussures étaient restées dans le vestiaire du stade après l'entraînement de la veille, dans une caisse posée au-dessus des autres. Jeudi matin, elles n'y étaient plus.

"Je trouve ça incroyable, s'est emporté jeudi le président de Braga, Antonio Salvador Rodrigues. Aucune porte n'a été forcée, comment ont disparu les chaussures?" Le club portugais a alerté l'UEFA. Les dirigeants ont refusé hier de déjeuner avec leurs homologues marseillais.

De son côté l'Olympique de Marseille avait acheté hier jeudi 46 paires de chaussures, de trois marques différentes, pour équiper les joueurs
portugais, a expliqué le club français. Des joueurs de Braga avaient laissé quelques paires à l'hôtel, "mais pas les préférées des joueurs", a expliqué un dirigeant du club portugais.
Les joueurs de Braga ont pu jouer jeudi soir, chaussures aux pieds, certains avec des secondes paires, d'autres avec celles achetées par l'OM, qui avait même proposé d'affréter un avion pour aller chercher des chaussures... à Braga. Le club portugais ainsi chaussé a perdu 1-0.
Une affaire révélée par nos confrères de La Provence.
- avec AFP -
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
om football sport ligue europa
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter