• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Charles Leclerc : “Gagner au Grand Prix de Monaco, ce serait incroyable !”

Originaire de Monaco, Charles Leclerc va courir le 26 mai son deuxième grand prix "à domicile" / © France TV
Originaire de Monaco, Charles Leclerc va courir le 26 mai son deuxième grand prix "à domicile" / © France TV

Après un début de saison prometteur mais où il a manqué de réussite, le jeune pilote de Ferrari Charles Leclerc visera une première victoire en Formule 1 chez lui dans la Principauté où il est né lors du Grand Prix de Monaco.

Par Philémon Stines & ALH

Ecurie la plus emblématique de la Formule 1, Ferrari s'attache généralement les services de pilotes confirmés et expérimentés. Pour Charles Leclerc, elle a fait une exception.
Agé de seulement 21 ans, le Monégasque est le plus jeune pilote à avoir rejoint les rangs de la Scuderia depuis Ricardo Rodriguez en 1961.

Pour le moment, pari gagnant. Après seulement quatre courses, le natif du Rocher a su confirmer les espoirs placés en lui. 5ème en Australie, en Azerbaïdjan et en Chine et 3ème à Bahrein, il signe un début de saison dont il estime lui-même être "plutôt satisfait, même si tout est loin de s'être passé comme [il] le souhaitait." et qu'"il y avait le potentiel pour faire beaucoup mieux".
Charles leclerc pole position
Caméra embarqué lors du tour d'essai libre qui a valu à Charles Leclerc sa pole position à Bahrein - Formula 1
Quoique très bon compte tenu de sa jeunesse et de son unique année d'expérience en F1, certains de ses résultats ne reflètent en effet pas la physionomie de courses qu'il aurait pu gagner si la malchance et une erreur de pilotage ne s'en étaient mélées.

Parti en pôle position à Bahreïn, il fait une grande partie de la course en tête avant qu'un problème de moteur ne lui fasse perdre de la vitesse, laissant les deux Mercedes de Valtieri Bottas et Lewis Hamilton passer devant lui.

Un mois plus tard, en Azerbaïdjan, il semble bien parti pour signer une nouvelle fois la pôle position avant de venir s'encastrer dans un mur dans la partie la plus étroite du circuit.


"C'est une erreur stupide, il n'y a pas d'excuses, c'est moi qui ait été bête", analyse-t-il après coup avec maturité. Finalement placé 9ème sur les grilles au départ du Grand Prix, il parviendra à accrocher une honorable 5ème place.

L'image symbolique pour Monaco

"La moitié de ce casque est celle de Jules et l’autre moitié est celle de mon père. Sans ces deux je ne serais pas ici. Donnons tout pour ce week-end spécial."


► Et si cette première victoire tant attendue était remportée chez-lui, à Monaco ?

C'est sans-doute la course la plus célèbre du championnat, Charles Leclerc ne cache pas l'émotion que lui procurerait un triomphe dans son pays, devant sa famille et ses amis, sur un circuit qu'il connaît par coeur pour l'avoir parcouru maintes et maintes fois en bus, en trottinette ou en karting durant son enfance.
Une de nos équipes l'a rencontré avant le Grand Prix.

► Reportage JB Vitiello et Denise Delahaye

Intervenant : Charles Leclerc
Le jeune monégasque de 21 ans rêve de remporter un jour le Grand Prix dans sa ville natale.

"Gagner ici, à Monaco ce serait vraiment incroyable. J'aime tout sur ce circuit. Il faut être précis, ultra concentré. on a pas le droit à l'erreur et c'est quelque chose que j'aime beaucoup. J'ai un souvenir de quand j'avais 4 ou 5 ans, je jouais aux petites voitures sur le balcon de mon meilleur ami, le Grand-Prix se déroulait en dessous de nous et mon oeil était happé par le rouge des Ferrari." A l'époque, le pilote numéro 1 des Scuderia s'appelait Michael Schumacher, et au cours de sa carrière il s'est imposé cinq fois en Principauté.

C'est tout le bien qu'on souhaite à Charles Leclerc. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Marseille : le défi de Monte Cristo

Les + Lus