Conséquences de l'état d'urgence dans les Alpes Maritimes

Publié le Mis à jour le

L’état d’urgence à été mis en place sur l’ensemble du territoire français, suite aux attentats perpétrés dans la capitale.  Cette mesure a été prise par le président de la République et décrétée par un conseil des ministres exceptionnel réuni dans la soirée du vendredi 13 Novembre.

Pour l'heure, le Préfet des Alpes-Maritimes considère qu’il n’y a pas lieu de suspendre ou d'interdire les rassemblements de personnes. L'ensemble des maires du département en ont été informés. 

Cependant certaines municipalités ont décidé d'annuler des manifestations sur leur territoire.

A Toulon, le salon des études supérieures Studyrama prévu aujourd'hui a été annulé.

A Cannes, les rencontres littéraires ne se poursuivront pas ce week end. Elles étaient prévues à Espace Miramar jusqu'à Dimanche soir.

A Nice, la représentation de La Traviata à l'opéra de Nice, prévue dimanche 15 Novembre à 15h, a été annulée.

A Grasse, le meeting de Marion Maréchal le Pen, la candidate du Front National aux élections régionales n'aura pas lieu. Dès hier soir, elle avait publié un tweet indiquant qu'elle suspendait momentanément sa campagne.


A Sospel, Le meeting de Christian Estrosi, le candidat "Les Républicains" aux élections régionales  ne fera pas de meeting dimanche 15 Novembre comme prèvu. Il avait également publié un tweet hier soir afin d'informer de la suspension de sa campagne.





En ce qui concerne les universités, celle de Nice-Sophia Antipolis est fermée ce week-end, ainsi que les bibliothèques universitaires, Les campus de l'Université de Toulon sont fermés samedi 14 Novembre.

Au niveau national, les voyages scolaires sont tous annulés sur le territoire national ce week-end.