Coronavirus : confinement repoussé au moins jusqu'au 15 avril, interdiction de sortir à 10m de chez soi dans le Var

20/03/2020. Le rond-point du Prado à Marseille (Bouches-du-Rhône), totalement déserté pour cause de confinement, en pleine épidémie de coronavirus. / © FTV
20/03/2020. Le rond-point du Prado à Marseille (Bouches-du-Rhône), totalement déserté pour cause de confinement, en pleine épidémie de coronavirus. / © FTV

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé vendredi repousser la durée de confinement pour deux semaines à compter de mardi, soit jusqu'au 15 avril. Dans le Var, le maire de Sanary-sur-Mer a pris un arrêté interdisant de s'éloigner à plus de 10 m de chez soi.

Par Grégoire Bézie (avec AFP)

Au moins 15 jours de confinement supplémentaire. Face à l'épidémie galopante de coronavirus, Edouard Philippe a annoncé "le renouvellement de la période de confinement pour deux semaines supplémentaires à compter de mardi prochain, soit jusqu'au mercredi 15 avril".

"Les mêmes règles que celles actuellement en vigueur continueront à s'appliquer", a-t-il précisé, ajoutant que "cette période pourra évidemment être prolongée si la situation sanitaire l'exige".

Le conseil scientifique "évalue à au moins six semaines la période totale (nécessaire) de confinement" mais "il est encore trop tôt pour le savoir avec certitude", a rapporté Edouard Philippe.

"Au terme des dix premiers jours de confinement, il est clair que nous n'en sommes qu'au début de la vague épidémique. Elle a submergé le Grand Est depuis plusieurs jours, elle arrive en Île-de-France et dans les Hauts-de-France", a-t-il expliqué.

2.984 personnes ont été testées positives au coronavirus Covid-19 en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, selon le point vendredi de l’agence nationale Santé publique France.

Sur les réseaux sociaux, la prolongation du confinement fait réagir, à commencer par ceux qui pensent que la mesure n'a jamais été assez respectée.
"Ceux qui ne respectent pas les règles de confinement sont peu nombreux et ils seront sévèrement punis, car il en va de la santé de tous et notamment des plus fragiles d'entre nous", a une nouvelle fois prévenu le Premier ministre.

Interdiction de s'éloigner à plus de 10m

Après avoir interdit à ses administrés de n'acheter qu'une seule baguette à la boulangerie, le maire de Sanary-sur-Mer (Var) va encore un peu plus loin.

L'édile a pris un nouvel arrêté les empêchant désormais de s'éloigner à plus de 10 m de chez eux, lutte contre le Covid-19 oblige.

"Ca limite les sorties à leur plus simple expression", a reconnu Ferdinand Bernhard, après cet arrêté municipal réduisant de 200 m à 10 m la nouvelle distance maximale autorisée pour les balades des Sanaryens et des Sanaryennes.

"C'est interdit le jogging, comme de promener son chien", insiste l'élu, qui avait déjà fermé les marchés "depuis belle lurette": "Sinon tout le monde a toujours de bonnes raisons de sortir".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus