Coronavirus : à quoi ressemble la nouvelle attestation de déplacement

Un nouveau formulaire d'attestation de déplacement dérogatoire au confinement, limitant notamment les sorties à 1 kilomètre de son domicile, pendant 1 heure maximum, est désormais disponible en ligne. Et attention l'amende coûte désormais cher en cas de non présentation. 

Mesures de confinement coronavirus Covid-19, des policiers sur le Vieux-Port à Marseille, le 25 mars 2020.
Mesures de confinement coronavirus Covid-19, des policiers sur le Vieux-Port à Marseille, le 25 mars 2020. © @PoliceNat13 / Twitter
Ce nouveau formulaire reprend les règles de confinement renforcées et précisées par le Premier ministre Edouard Philippe lundi, concernant notamment les sorties pour "s'aérer" et celles relatives à la santé.

Ainsi sont autorisés les déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile.

Ces sorties doivent être liées soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.

Sont également désormais prévus dans le formulaire les déplacements pour "convocation judiciaire ou administrative", pour "participation à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative".

Les déplacements pour les "consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés", ainsi que ceux pour les "consultations et soins des patients atteints d'une affection de longue durée", sont également admis. 

L'attestation (à télécharger sous ce lien), qui peut être aussi rédigée sur papier libre, doit comprendre obligatoirement l'heure, en plus de la date et du lieu de l'établissement du document.

Si vous sortez sans cette attestation de sortie dérogatoire vous risquez toujours une amende de 135 euros, majorée à 375 euros si elle n'est pas payée dans les 45 jours...

Six semaines de confinement

Le confinement visant à endiguer l'épidémie de coronavirus "durera vraisemblablement au moins six semaines", estime le conseil scientifique dans un avis diffusé mardi.

Ses membres soulignent que les effets du confinement sur l'évolution de l'épidémie ne peuvent être observés qu'à partir d'une durée de deux à trois semaines à partir de sa mise en oeuvre.

La France est entrée en confinement le mardi 17 mars dernier, il y a une semaine. Un confinement de six semaines mènerait au 28 avril.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société