Cyclistes : les règles de sécurité à respecter

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gregory Bustori
Les voies cyclables existantes sont très utilisées par les habitants de la ville.
Les voies cyclables existantes sont très utilisées par les habitants de la ville. © FTV Pierre-Olivier Casabianca

Sur route ou sur piste cyclable, les cyclistes sont soumis à la même réglementation que l’ensemble des usagers du réseau routier. Tour de piste des règles de circulation qui leur incombent.

Le Code de la route vaut pour tous. Les cyclistes ne dérogent pas à la règle, de jour comme de nuit, en ville ou hors des agglomérations. Le non-respect de mesures essentielles peut même les exposer à des amendes.

Avant même de se mettre en selle

Un vélo dûment équipé est gage de sécurité sur la route, surtout lorsque vous circulez à proximité de véhicules motorisés. Les vélos doivent comporter des équipements obligatoires :

  • Deux freins (avant et arrière)
  • Un feu avant (jaune ou blanc) et un feu arrière rouge, indispensable la nuit
  • Un avertisseur sonore
  • Des dispositifs rétro-réfléchissants appelés catadioptres

Si vous circulez hors des agglomérations, un gilet certifié est obligatoire en cas de circulation la nuit, ou par manque de visibilité. Un défaut d’équipements de freinage ou d’éclairage peut vous exposer à une amende de première catégorie, à 11 €, assortie d’une immobilisation du véhicule.

Le port du casque n’est quant à lui pas légalement imposé pour les adolescents et les adultes. Il l’est bien pour les enfants de moins de 12 ans, y compris s’ils sont passagers sur un siège agréé. Le casque doit être réglementaire et correctement attaché. En cas de non-respect de cette règle de sécurité, les adultes transportant ou accompagnant un enfant peuvent s’exposer à une amende de 135 €.

Eléments perturbateurs

Le port d’équipements susceptibles de troubler l‘attention des cyclistes est passible de la même contravention, comme c’est le cas pour les écouteurs, oreillettes, casques audio ou kit piéton de smartphones. Même l’usage d’un téléphone tenu à la main est interdit. Et au-delà de 0,2 mg/l d’air expiré, la consommation d'alcool sera aussi sanctionnée d'une amende de 135 €. 

Les bonnes règles de conduite

En ville, les cyclistes doivent observer les limitations de vitesse dans les zones et sur les voies limitées à 30 km/h. Les pistes cyclables peuvent être obligatoires, et dans ce cas signalées par un panneau rond, ou conseillées, le panneau est alors de forme carrée.

Si la chaussée est bordée de chaque côté par des voies cyclables, les usagers doivent emprunter celle de droite afin de toujours se trouver dans le sens de la circulation. En l'absence de pistes ou d’espace délimité pour ces deux routes, les cyclistes circulent sur le côté droit de la chaussée et peuvent s'écarter des véhicules en stationnement sur le bord droit de la chaussée, d'une distance nécessaire à sa sécurité.

La circulation sur les trottoirs est également prohibée, seuls les enfants âgés de moins de huit ans sont autorisés à les emprunter s'ils ne gênent pas les passants. La priorité est toujours donnée aux piétons dans les zones de rencontre où les cyclistes ne doivent pas excéder les 20 km/h. 

Les automobilistes appelés au bon sens

La loi oblige les automobilistes à laisser 1 mètre entre leur véhicule et le vélo qu'il dépasse. Cette distance de sécurité passe à 1,5 mètre hors agglomération. Pour attirer l'attention de cette problématique sur les voies partagées, l'association Nice à Vélo avait manifesté en février 2020 pour indiquer la bonne distance à respecter à l'aide de frites de piscines. 

Le conducteur doit indiquer son dépassement avec un clignotant, et qu'il a suffisamment de temps pour se rabattre sans danger. Si ces précautions ne sont pas prises par l'automobiliste, une amende de 135 € ainsi que le retrait de trois points, voire la suspension de son permis de conduire, peuvent s'appliquer.

Des pistes d'amélioration

Pascale Montrol roule pour l'association Nice à vélo. Elle circule quotidiennement sur l'asphalte niçoise et milite pour que la Ville ait plus d'ambition en faveur des cyclistes. Elle qui a déjà annoncé 75 kilomètres de pistes cyclables en 2021, ne satisfait par Pascale Montrol qui souhaite "voir doubler" cette offre. Elle prône notamment "un partage sécurisé des voies avec les automobilistes, une amélioration de la signalisation et davantage de prévention". Elle concède même "commencer à s'impatienter". 

Les usagers de Nice à vélo cumulent également, en ligne, ce qu'ils qualifient de points noirs de la circulation dans les rues de la cité niçoise. Ils les ont compilés sur une carte interactive, en ligne, hébergée sur leur site. 

Voir en plein écran

Une étude à grand rayon d'action

La Fédération française des usagers de la bicyclette, qui réunit plus de 460 associations, lance la 3e édition de la plus grande enquête citoyenne sur l'usage du vélo au quotidien en France. Le Baromètre des villes cyclables est une étude bi-annuelle à réaliser en ligne, et qui ne prend que quelques minutes. En 2019, la précédente édition avait permis à quelque 185.000 répondant de s'exprimer. 763 communes avaient été ainsi traitées par les utilistaeurs de vélos. 

Prévention et sensibilisation

La prochaine campagne de la Fédération française des usagers de la bicyclette, la FUB, intitulée ‘’Cyclistes, brillez !’’, se tiendra au mois de novembre 2021. Les associations affiliées vont dsitribuer des kits de visibilité (gilets réfléchissants, éclairage…) pour sensibiliser les cyclistes à l'impérieuse nécessité de se rendre visible à la nuit tombée.

Nice à vélo va mener diverses actions de prévention à cet effet qui vont se ponctuer, Promenade des Anglais, le 5 novembre prochain. Choisir le vélo dispose quant à elle de 3 antennes maralpines, à Grasse, Cannes et Antibes, et promeut l'usage du deux-roues au quotidien à l’ouest des Alpes-Maritimes. En janvier 2018, elle a même obtenu la labellisation French Mobility décernée par le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire. Le 9 novembre, Choisir le vélo va rentrer en contact avec des usagers du quotidien, sur le terrain, sur les pistes cyclables de Sophia Antipolis, Antibes, Villeneuve-loubet, Cannes et Mouans Sartoux. Une échapée nocturne pour rappeler au peloton, alors que la nuit tombe de plus en plus vite, qu'il faut bien savoir se montrer. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.