Déconfinement : pour éviter une "hécatombe" d'animaux, attention aux premières balades

A l'heure du déconfinement et des premières balades dans la nature, le Conservatoire du littoral, l’Office national des forêts et la Ligue pour la protection des oiseaux tirent la sonnette d'alarme et appellent au respect des animaux. 

Depuis mi-mars, la plupart des espèces se sont installées à la fois sur leurs zones habituelles mais aussi sur ces nouveaux territoires disponibles, et ont construit leur nid souvent à même le sol.
Depuis mi-mars, la plupart des espèces se sont installées à la fois sur leurs zones habituelles mais aussi sur ces nouveaux territoires disponibles, et ont construit leur nid souvent à même le sol. © Conservatoire du littoral / Facebook
Le 11 mai 2020 marque le début du déconfinement et les premières sorties dans la nature après huit semaines d'isolement à la maison.

Si les amoureux du grand air vont se faire une joie d'aller se dégourdir les jambes loin du canapé, plusieurs organismes de protection des animaux tirent la sonnette d'alarme et appellent au plus grand respect de la faune.

Sur Facebook à la veille du déconfinement, le Conservatoire du littoral a notamment exhorté les promeneurs à respecter plusieurs consignes afin d'éviter une "hécatombe".

Des espèces installées sur de nouveaux territoires

Depuis le début du confinement, le 17 mars 2020, les oiseaux du littoral ont construit leur nid "souvent à même le sol", sur les "nouveaux territoires disponibles" desertés par les humains. "La couvaison des oeufs, qui ressemblent à des galets, est en cours et une première nichée aura lieu jusqu’au 15 juillet de cette année", indique le Conservatoire du littoral. 

Le futur retour des promeneurs sur les plages pourrait donc engendrer une "hécatombe" : "œufs écrasés, niches piétinées, poussins séparés de leurs parents ou dévorés par les chiens non tenus en laisse...".

Des consignes à respecter

Pour éviter que le retour dans la nature soit synonyme de catastrophe pour les animaux qui ont perdu l'habitude de cotoyer les humains, le Conservatoire du littoral a partagé plusieurs recommandations :L'ONF met lui aussi en garde les promeneurs

"Déconfinés, mais aux aguets"

La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) ajoute à ces mesures d'autres précautions à prendre :
 

Pour en savoir plus : 
www.conservatoire-du-littoral.fr 
 https://lpo.fr/oiseaux-en-detresse/les-gestes-qui-sauvent
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société environnement animaux nature