Les Français se sont réfugiés dans le Var et le Vaucluse pendant le confinement

L"INSEE vient ce mardi de communiquer les chiffres. Le Var et le Vaucluse font partie des 6 départements qui ont vu leur population le plus augmenter pendant cette période de restriction des déplacements.
Le port de Sanary-sur-mer, dans le Var.
Le port de Sanary-sur-mer, dans le Var. © MAXPPP
Vous avez sûrement aperçu lors du confinement les plaques d'immatriculation parisiennes se multiplier près de chez vous. Dans deux départements de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, on se serait cru en pleine saison touristique alors qu'on était au mois de mars.

Cette impression est ce mardi confirmée par l'INSEE. Le titre de la carte publiée par l'Institut national de la statistique et des études économiques est "évolution moyenne du nombre de métropolitains présents dans le département suite au confinement". 

5 résidents en plus au km2


Selon l'Institut, le nombre de résidents au km2 a augmenté de 5 pendant cette période du confinement (du 17 mars 2020 à 12 h au 11 mai 2020). Pour obtenir ces résultats, l'INSEE a utilisé les données des opérateurs Internet et téléphonie mobile Orange et Bouygues Télécom ainsi que d'autres statistiques dont il dispose. 

Du côté des spécialistes de l'immobilier, le déconfinement a tout de suite permis de redémarrer l'activité. David Garavagno, président de la FNAIM du Var, parle d'une dynamique intéressante  : "Les projets suspendus pendant le covid-19 vont être réalisés sur l’été". Il ajoute que, "c'était prévisible, les Français vont de plus en plus se tourner vers les maisons individuelles" après avoir vécu ce confinement.
 

Paris vidée de ses habitants

Sur la carte, on peut aussi constater que les départements de la petite couronne parisienne et Paris ont perdu jusqu'à 50 habitants au km2. Dans le Var, on compte un peu plus de 181 000 résidences secondaires et le Vaucluse près de 23 500 en 2020. Au premier janvier 2020, le Var comptait 1 058 740 habitants et le Vaucluse 559 479 habitants selon l'INSEE. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société covid-19 santé tourisme économie police sécurité logement