Alpes-de-Haute-Provence : un réseau de voleurs très organisés démantelé

Publié le Mis à jour le
Écrit par Katell Riou

Ils sévissaient dans le Var, les Hautes-Alpes, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône... Un groupe de voleurs basé dans les Alpes-de-Haute-Provence a été mis hors d'état de nuire. Quatre hommes sont actuellement en détention provisoire.

Rien à voir avec de simples vol à la roulotte... Le groupe de criminels agissait en bande très organisée. Ils auraient à leur actif plusieurs dizaines de cambriolages en seulement quelques mois, a-t-on appris auprès du service communication de la gendarmerie. Pour laisser le moins de traces possibles, les malfrats volaient d'abord des voitures.

Les véhicules étaient ensuite utilisés pour effectuer des casses dans des bureaux de tabac et d'optique et chez des particuliers. Le groupe agissait sur un territoire très large puisque les faits ont été constatés dans les départements du Var, du Vaucluse et de Haute-Provence.

C'est un nombre important de cambriolages en seulement deux nuits pendant le mois de février qui met la puce à l'oreille des enquêteurs. Une multiplication des faits, qui s'étend ensuite au département des Bouches-du-Rhône.

Le parquet de Draguignan ouvre une enquête

Sous la houlette du parquet du tribunal judiciaire de Draguignan, les gendarmes de la section de recherches de Marseille-PACA et du groupement de gendarmerie des Alpes de Haute Provence décident de créer un groupe de travail pour retrouver les auteurs des faits.

Après quelques semaines d'enquête, ils identifient un groupe criminel itinérant très actif, et qui agit depuis les Alpes-de-Haute-Provence. Une information judiciaire est ouverte.

Les cinq principaux protagonistes de ce groupe criminel ont finalement été interpelé le 10 mai 2022. Lors des perquisitions, les gendarmes découvrent plusieurs armes longues ainsi qu’une chambre de culture de cannabis d'une soixantaine de pieds.

A l'issue de leur garde à vue, quatre hommes âgés de 22 à 32 ans ont été présentés devant le juge d'instruction, mis examen puis écroués dans diverses maisons d’arrêt de la région.