• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Briançon : Une exposition vivante revient sur la place des animaux pendant la Grande Guerre

Jusqu'au 13 novembre, cette exposition retrace le parcours du 159ème RIA de Briançon lors de la Grande Guerre et précise notamment le rôle prépondérant des animaux. / © Fabien Madigou
Jusqu'au 13 novembre, cette exposition retrace le parcours du 159ème RIA de Briançon lors de la Grande Guerre et précise notamment le rôle prépondérant des animaux. / © Fabien Madigou

Les célébrations autour du centenaire de l’armistice de la première guerre mondiale battent leur plein dans l’Hexagone. A Briançon,une exposition consacrée au 159ème régiment d’infanterie alpine propose de revenir sur la place occupée par les animaux lors de ce conflit.
 

Par Fabien Madigou

¾ des messages échangés pendant la Grande Guerre l’ont été grâce aux pigeons voyageurs. C'était le moyen de communication le plus sûr à cette époque. Un pan de l’Histoire largement méconnu qu'ont voulu mettre en avant les passionnés de l'association "Souvenir, sauvegarde et histoire militaire".

Des pigeons participent à l'exposition pour intéresser petits et grands

Pour cela, ils ont invité l'un de leurs adhérents, colombophile amateur, à venir présenter quelques-uns de ses volatiles. Jean-Luc Touzeau a découvert cette passion voilà 50 ans. A Briançon, depuis l’ouverture de cette exposition le 15 septembre dernier, il apporte ses connaissances au plus de 5 000 visiteurs qui ont déjà franchi les portes.
 
Voici la réplique d'un colombier mobile utilisé lors de la première guerre mondiale. Les pigeons étaient amenés pendant plusieurs jours à une vingtaine de kilomètres du front pour pouvoir apprivoiser les lieux avant d'être amené par un soldat à bicyclette jusqu'aux tranchées. / © Fabien Madigou
Voici la réplique d'un colombier mobile utilisé lors de la première guerre mondiale. Les pigeons étaient amenés pendant plusieurs jours à une vingtaine de kilomètres du front pour pouvoir apprivoiser les lieux avant d'être amené par un soldat à bicyclette jusqu'aux tranchées. / © Fabien Madigou


L’exposition consacrée au 159ème régiment d’infanterie alpine fait aussi la part belle à deux autres héros oubliés de la "Der des der" : les chevaux et les chiens. Les équidés auront d'ailleurs payé un lourd tribu pendant la première guerre mondiale. Chaque mois, 9 à 10 000 chevaux étaient tués sur le champ de bataille...

Pour en savoir plus et profiter d’un envol de pigeons voyageurs, vous avez jusqu'au 13 novembre prochain pour visiter cette exposition située dans le "vieux" Briançon. 
 

Intervenants :
- Nicolas Sansonne, Visiteur
- Denise Héritier, Visiteuse
- Jean-Luc Touzeau, Colombophile amateur depuis l’âge de 15 ans
- Patrick Lemaitre, Président de l’association « Souvenir, sauvegarde et histoire militaire » à Briançon

Un reportage de Fabien Madigou et Lucie Robert
 

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus