Covid-19 : La carrière internationale de Robin Colomban, hockeyeur haut-alpin, entre parenthèses

La pandémie a largement perturbé les différents championnats sportifs internationaux. Le hockey sur glace n'échappe à la règle. Le jeune haut-alpin Robin Colomban, parti en Finlande pour prendre de l'expérience, a dû rentrer en France suite à l'arrêt brutal des compétitions.

A 23, le hockeyeur haut-alpin est rentré de Finlande pour continuer sa carrière à Briançon.
A 23, le hockeyeur haut-alpin est rentré de Finlande pour continuer sa carrière à Briançon. © Romain Fiorucci / FTV

Du haut de ses 1m89, Robin Colomban fait partie des grands espoirs du hockey français. Après quatre saisons en Ligue Magnus, le jeune attaquant avait des ambitions internationales. 

Direction la Finlande pour passer ce nouveau cap.

A Rovaniemi, capitale de la Laponie finlandaise, le joueur de centre dispute 18 matchs avant que le championnat soit stoppé net, fin novembre, à cause d e la pandémei de Covid-19.

Dans l'attente, Robin reste sur place. Deux mois, seul dans la nuit polaire, privé de colocataires, partis jouer à l'étranger.

Deux mois, sans le moindre entraînement sur la glace. Une éternité pour un sportif de haut niveau.

"J'ai vécu des derniers mois compliqués en Finlande, du coup être sur la galce, s'entraîner en équipe, retrouver tous ces plaisirs chaque jour de venir à la patinoire, cela fait vraiment du bien", reconnait Robin Colomban, Attaquant des Diables Rouges de Briançon.

Fin janvier, Robin Colomban décide de rentrer à Briançon, dans son club formateur. De retour sur la glace, il s'attire vite les louanges de ses coéquipiers et de son entraîneur. 

"C'est un joueur qui a un gros potentiel, bien sûr il doitencore prendre en maturité, et travailler le physique en permanence", détaille Eric Medeiros, entraîneur des Diables Rouges de Briançon.  

Sélectionné en équipe de France l'année dernière, le hockeyeur haut-alpin était courtisé par plusieurs écuries de l'élite. Mais son choix s'est rapidement porté sur son club de cœur, pourtant dernier du championnat. 


"J'ai eu tout ce que j'avais besoin à Briançon, j'y ai passé toute mon enfance, c'est ici que j'ai commencé mon hockey professionnel. Ils m'ont donné la chance de jouer en ligue Magnus  donc c'est une place importante pour moi", Robin Colomban, Attaquant des Diables Rouges de Briançon.

Utilisé dans un rôle défensif en Finlande, le haut-alpin joue à profusion depuis son retour à Briançon. L'idéal pour reprendre confiance et optimiser son potentiel. Un véritable tremplin avant de pourquoi pas, retenter sa chance à l'étranger.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hockey sur glace sport ligue magnus covid-19 santé société