Hautes-Alpes : contrôles renforcés pour stopper l'escalade des accidents mortels sur les routes du département

Les contrôles sont renforcés sur la RN 94. / © Aurélien Casanova France 3 Provence
Les contrôles sont renforcés sur la RN 94. / © Aurélien Casanova France 3 Provence

En cette période estivale, les gendarmes des Hautes-Alpes sont mobilisés. Il y a trois fois plus de monde sur les routes que le reste de l'année. Les risques d'accidents sont plus élevés. Trois personnes sont mortes le week-end dernier, portant à 14 le nombre de tués en ce mois de juillet. 
 

Par Annie Vergnenegre

Cet eté, 68 gendarmes sont mobilisés sur les routes des Hautes-Alpes. Les contrôles sont renforcés sur les "points noirs" les plus accidentogènes du département. Les accidents mortels sont en constante augmentation. Surtout l'été.
 

Mettre un frein aux accidents mortels


En juillet 2017, 7 personnes ont perdu la vie sur la route. Le macabre décompte est de 14 pour ce mois de juillet 2018, qui n'est pas terminé. La vitesse est souvent en cause, mais les autorités soulignent les facteurs cumulatifs : 
"Souvent la vitesse est un facteur aggravant d'un accident produit parce que la personne avait bu de l'alcool, ou regardait son téléphone, donc il y a plusieurs causes, mais souvent elles sont cumulatives",
explique la préfète des Hautes-Alpes, Cécile Bigot-Dekeyzer. 
 

Jusqu'à 2 ans de prison


Le procureur de la République Raphaël Balland rappelle quant à lui les sanctions encourues :
"S'ils pensent que ça ne leur arrivera pas, que les accidents de la circulation n'arrivent qu'aux autres, il faut qu'ils sachent que, s'ils sont en conduite en état alcoolique, ça peut aller jusqu'à deux ans de prison avec confiscation du véhicule et annulation du permis".

Mékioussa Boudjema et Aurélien Casanova ont suivi une journée de contrôles sur la RN 94:

Sur le même sujet

Les + Lus