Accident mortel à Ribiers (05) : le conducteur avait bu, fumé et n'avait pas son permis

© Prisme
© Prisme

L'accident de la route s'est passé fin avril à Ribiers. Le conducteur présumé avait bu de l'alcool, fumé du cannabis et conduisait sans permis. Il s'agirait d'un récidiviste. L'homme a été mis en examen et placé en détention provisoire à Gap. 

Par Nathalie Deumier

Voici les informations communiquées par Raphael Balland, Procureur de la République au Tribunal de grande instance de GAP.

Dans la nuit du 28 au 29 avril 2016 à Ribiers (05), un accident de la route cause la mort d'un jeune homme. Les investigations de la brigade de gendarmerie de Laragne-Monteglin conduisent au placement en garde à vue ce mardi du conducteur présumé du véhicule.

La personne soupçonnée d'être le conducteur et qui a été elle-même légèrement blessée, est un homme âgé de 37 ans, qui déclare être de nationalité espagnole, résidant dans les Alpes de Haute-Provence depuis huit mois avec sa femme et ses enfants. Au moment des faits, il était sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiants (cannabis). Il n'était pas titulaire du permis de conduire. En 2009, il avait déjà été condamné notamment pour conduite en état alcoolique et sans permis.

Les circonstances de l'accident ne sont pas encore définitivement établies, notamment parce que l'homme mis en cause tient des propos contradictoires et évolutifs sur l'identité du conducteur au moment de l'accident. Le parquet de Gap a décidé d'ouvrir ce jeudi une information judiciaire, confiée au juge d'instruction du tribunal de grande instance de Gap pour homicide involontaire aggravé par deux circonstances (alcool et stupéfiants) et de défaut de permis de conduire. Étant en récidive légale, l'homme encourt une peine maximale de 20 ans d'emprisonnement.

A l'issue de sa mise en examen, l'homme a été présenté au juge des libertés et de la détention qui l'a placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Gap, conformément aux réquisitions du parquet et à la demande du juge instruction.

L'instruction va durer plusieurs mois avant un éventuel procès.


Sur le même sujet

Les + Lus