• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Gap : un pakistanais soupçonné de faire passer des migrants en France

L'homme avait été interpellé par la police aux frontières à Montgenevre (05) le 6 avril 2018 . Il passe devant un tribunal ce lundi / © JEAN CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
L'homme avait été interpellé par la police aux frontières à Montgenevre (05) le 6 avril 2018 . Il passe devant un tribunal ce lundi / © JEAN CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Lundi à 11h, le tribunal correctionnel de Gap jugera en comparution immédiate un homme de 32 ans, de nationalité pakistanaise ayant le statut de réfugié politique. Il est poursuivi pour avoir tenté de faire entrer sur le territoire national avec son véhicule cinq personnes en situation irrégulière.

Par Valérie Smadja

Un homme de 32 ans ayant le statut de réfugié politique a été interpellé par la police aux frontières à Montgenevre, le 6 avril. Placé en garde à vue, il a affirmé s'être trompé de route, n'ayant pas l'intention de passer la frontière.
Dans sa voiture, cinq personnes en situation irrégulière, de nationalité irakienne, pakistanaise, et indienne, en provenance d'Italie et à destination de Paris selon leurs déclarations.
Il conduisait également sans permis.

Selon le procureur de la République du tribunal de Gap, les investigations permettaient de découvrir qu'il avait fait l'objet d'une précédente procédure similaire à Modane (73) en novembre 2017, faits pour lesquels il sera jugé en mai 2018 par le tribunal correctionnel d'Albertville.

Demain, lundi, cet homme sera jugé en comparution immédiate, par le tribunal correctionnel de Gap. 
Il encourt la peine maximale de cinq ans d'emprisonnement, outre une peine d'amende de 30 000 € et l'interdiction du territoire national.

Sur le même sujet

Avignon, une journée au Festival 2019

Les + Lus