Depuis plus d'un mois, les cambriolages se multiplient à Gap. 18 commerces ont été touchés ainsi que 3 écoles. Au delà du sentiment d'impuissance, les personnes concernées veulent briser le silence et exprimer leur ras-le-bol.

Dans la nuit de lundi à mardi, des cambrioleurs ont réussi à pénétrer dans le bar-tabac "Le Villeneuve" à Gap. Après avoir ouvert une porte-fênetre au pied de biche, ils n'ont toutefois pas fait long feu. Le déclenchement de l’alarme les a de suite mis en fuite. Au final, plus de peur que de mal pour le couple de commerçants qui habite juste au-dessus de son établissement, Mais un sentiment d'insécurité qui ne faiblit pas depuis. 

18 commerces cambriolés depuis début avril

Cette nuit-là, une boulangerie située dans la même avenue est également forcée. Deux écoles sont aussi visitées. La semaine précédente, c'est la cagnotte des enfants d'un autre établissement scolaire qui été volée. Depuis début avril, 18 commerces ont été cambriolés.


La police assure avoir renforcé les patrouilles


En avril, c'est une boucherie-charcuterie qui a été forcée. Les cambrioleurs sont repartis avec les deux balances toutes neuves que venait d'acheter le propriétaire. Un matériel onéreux mais facilement revendable. Si les assurances ont fonctionné, les commerçants expriment un vrai ras-le-bol. 

De son côté, le commissariat de Gap assure avoir renforcé ses patrouilles et a mis en place un service spécialisé pour gérer ce genre de sinistres.

Regardez le reportage réalisé par notre équipe sur place :

Depuis plus d'un mois, les cambriolages se multiplient à Gap. 18 commerces ont été touchés ainsi que 3 écoles. Au delà du sentiment d'impuissance, les personnes concernées veulent briser le silence et exprimer leur ras-le-bol.


Intervenants dans l'ordre d'apparition :
- Sophie Beaujeois, Exploitante d'un bar-tabac
- Elodie Savariello, Gérante d'un centre de coiffure
- Serge Lagier, Artisan boucher-charcutier-traiteur