Harcèlement scolaire : 38 millions de vues pour une vidéo de lycéens de Gap

Des images percutantes, un support idéal pour évoquer le harcèlement scolaire qui touche un élève sur dix en France. Des élèves d'un lycée de Gap (Hautes-Alpes) ont été primés lors de la 7e édition du prix "Non au harcèlement".

Relié dans le monde entier, le vidéo-clip a été vu plus de 38 millions de fois sur les réseaux sociaux et différents sites.  

"Se taire, c'est laisser exprimer la violence", "parce que ne rien faire, c'est être complice" ou encore "parce que le harcèlement, c'est ensemble qu'on l'arrête".

Pendant 2 min et 7 secondes, les phrases s'enchaînent, poussent à la réflexion. Dans leur clip, sept élèves du lycée Dominique Villars de Gap dénoncent le harcèlement scolaire et les comportements habituels qui l'entourent.  

Grâce à cette vidéo, ces lycéens ont remporté le concours académique "Non au harcèlement" de la meilleure vidéo fin mars.  

Ce clip vidéo va désormais être utilisé dans les classes de l'académie d'Aix-Marseille et dans toute la France.

Il sera projeté également pour former les futurs ambassadeurs contre le harcèlement scolaire.

Une vraie équipe de tournage

Ce clip a été réalisé, écrit et monté par ce lycéen en terminale scientifique sur les deux dernières semaines de janvier.  Pour la narration du récit, l'élève s'est appuyé sur une professeur de Français, Cyrile Frapolli.

L'apprenti réalisateur, dont l'un des courts métrages a été diffusé lors des dernières rencontres de la Cinémathèque de Montagne, a aussi pu compter sur l'aide de cinq élèves, qui se sont essayés aux postes de preneur de son et d'assistants réalisateur.

"Chacun a apporté sa petite pierre à l'édifice, ça nous a permis de proposer quelque chose de plus lumineux, plus apaisé que l'an dernier", explique Victor Vanin.

Dans la vidéo, 70 figurants apparaissent, tous élèves dans le lycée gapençais. Pour que le clip soit 100 % haut-alpin, la musique a été composée par le groupe Broken Nos.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société éducation harcèlement scolaire