• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Hautes-Alpes : onze brebis victimes d’une attaque de loup à Valdoule

Nouvelle attaque probable de loup dans les Hautes-Alpes / © D.R
Nouvelle attaque probable de loup dans les Hautes-Alpes / © D.R

Sept brebis mortes et quatre autres blessées. C’est le verdict de la dernière attaque attribuée au loup sur la commune de Valdoule dans les Hautes-Alpes,  dans le secteur de Sainte-Marie. Les brebis se trouvaient pourtant dans un parc situé non loin du village lui-même.
 

Par Sidonie Canetto

Une nouvelle attaque de brebis dans les Hautes-Alpes pourrait être imputée au loup. Elle a eu lieu dans la commune de Valdoule à l'ouest de Gap, commune limitrophe de la drôme. Sept brebis ont été tuées et quatre autres ont été blessées. 

‘‘C’est la triste réalité de nos territoires et des éleveurs qui subissent ces prédations au quotidien’’, commente Gérard Tenoux, Maire de la commune Conseiller départemental du canton et agriculteur. ‘’Mais par rapport à il y a encore quelques mois ou années, on constate de plus en plus une réelle exaspération et il faut absolument que ce secteur d’activité retrouve de la sérénité dans son travail’’.

 

Equipement 




Gérard Tenoux défend les actions du Département des Hautes-Alpes entreprises dans ce domaine : sensibilisation au plus haut de l’État, équipement des lieutenants de louveterie en caméras à vision nocturne. La prochaine étape pourrait être la mise à disposition par la collectivité de lunettes de tir à vision nocturne mais il faut pour cela que la législation soit adaptée. ‘‘Lors de la dernière remise d’équipement aux lieutenants de louveterie, le Président Jean-Marie Bernard a clairement dit qu’il serait à leurs côtés dès lors qu’ils pourront utiliser ce matériel. Nous attendons donc les décisions de Paris et dans l’intervalle, nous perdons des brebis et nos éleveurs la foi en ce qu’ils font’’, poursuit Gérard Tenoux.

 

Méthode de comptage



Jean-Marie Bernard a récemment rappelé qu’il considérait ‘‘que le fameux quota de 500 loups sur le territoire national est largement atteint, et ce depuis longtemps. Mais il faudrait pour mettre les choses à jour que l’on révise la méthode de comptage de l’animal. Et sans surprise, nous verrions à quel point il est présent sur notre territoire’’. Un constat que Gérard Tenoux partage : ‘‘si l’on regarde une carte répertoriant les attaques de loup, on voit très bien que la concentration se fait sur les Alpes du Sud. Il n’y a aucune comparaison possible avec d’autres secteurs de France. Il est urgent que cette donnée soit davantage prise en considération par les autorités dans l’élaboration des plans de régulation de l’espèce.’’
 

Sur le même sujet

Roch-Charles Rosier (06)

Les + Lus