Hautes-Alpes : une stèle à la mémoire de maquisards et une chapelle vandalisées avec des tags anarchistes

Le monument aux morts de Névache a été recouvert de tags anarchistes. / © DR
Le monument aux morts de Névache a été recouvert de tags anarchistes. / © DR

Des tags anarchistes et anti-français ont été découverts sur un monument aux morts de la Seconde Guerre mondiale érigé au sommet du col de l'Échelle, sur la commune de Névache, dans les Hautes-Alpes. Le ministre de l'Intérieur a fermement condamné "cette odieuse profanation".

Par Annie Vergnenegre

Le "A" cerclé du symbole anarchiste et l'acronyme "ACAB" régulièrement utilisé par des militants de la mouvance anarcho-autonome, d’extrême gauche, ce sont les inscriptions retrouvées sur le monument aux morts installé au col de l'Echelle "En hommage à tous ceux du bataillon Berthier", sur la commune de Névache, dans les Hautes-Alpes. 

En anglais et en italien

Sur la petite chapelle à proximité, d'autres tags anti-français ont également été bombés en anglais et en italien sur les murs pour demander la réouverture des frontières : "Fuck France", "Refugees welcome", "Open the border" et "Il confine uccide".

L'incident au lendemain du 75e anniversaire du débarquement a choqué le conseiller départemental LR de Briançon Arnaud Murgia, qui a exprimé sa honte dans un tweet accompagné de photographies du monument aux morts dégradé.
"Acab" peint à Névache est un sigle anglais popularisé par les hooligans. Il signifie "All cops are bastards" ("Tous les policiers sont des salauds").

Christophe Castaner condamne

Le ministre de l'intérieur Christophe Castener a immédiatement condamné cette action et promis des sanctions : "La gendarmerie est mobilisée pour que les auteurs de ces faits soient interpellés et ne restent pas impunis."

 

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus