Une avalanche a surpris deux alpinistes ce vendredi au pic de la Font Sancte à 3.390m d’altitude, dans le vallon Sainte-Anne, au dessus de la commune de Ceillac dans les Hautes-Alpes. L'un des deux alpinistes est mort.

Une avalanche s'est produite ce vendredi  matin au pic de la Font Sancte à 3.390m d’altitude, dans le vallon Sainte-Anne, au dessus de la commune de Ceillac dans le Queyras. Deux alpinistes ont été emportés, l'un d'eux est mort, l'autre a survécu.

"Ils évoluaient sur la face nord quand une plaque s’est détachée en emportant un des deux alpinistes, aspirant guide de haute montagne. Le deuxième individu à réussi à donner l’alerte à 11h30", indique la gendarmerie.

"Les secours ont été prévenus vers 11h30, par l'alpiniste qui est resté accroché à la montagne", précise le lieutenant Jérôme Maltete du PGHM de Briançon.

Dès l'alerte, une équipe Cynophile, un maître chien, son chien et un médecin du Samu se rendent sur place emmenés par l'hélicoptère Dash du PGHM de Briançon.

"Sur place, ils demandent de suite des renforts constatant la gravité de la situation", détaille le lieutenant Maltete.

Une vingtaine de gendarmes ont été rapidement engagés dont le PGHM de Briançon avec le renfort du PGHM de Jausiers, deux hélicoptères du détachement aérien de la gendarmerie de Briançon et section aérienne de la gendarmerie de Digne-les-Bains, trois maîtres de Chien dont deux de Briançon et un de Jausiers. Il s’agit d’une opération d’envergure en raison des conditions d’accès particulièrement difficiles et techniques.

"L'alpiniste qui a donné l'alerte a été secouru et hélitreuillé par le PGHM de Briançon et la victime a été retrouvée par le chien de l'équipe cynophile du PGHM de Briançon vers 13h30", précise le lieutenant Maltete.

"Les deux hommes étaient deux camarades, des alpinistes chevronnés, la victime était aspirant guide de haute montagne", nous confie le PGHM de Briançon.

La neige était tombée dans la nuit. 

Une enquête est ouverte et confiée au PGHM de Briançon sous la direction de Florent Crouhy, le procureur de Gap.

C'est "en recherche des causes de la mort" , indique ce dernier.

Précisant que "la victime a fait une chute de près de 200 à 300 mètres dans ce couloir qui rejoint le vallon".

L'alpiniste survivant est d'origine allemande mais habitant dans les Hautes-Alpes, quand à la victime, l'homme serait originaire de Val des près et était aspirant guide de haute montagne.

En 2015, un groupe de six skieurs de randonnée membres du CAF de Guillestre avait emporté par une avalanche dans le couloir de la Mamelle au dessus de Ceillac non loin de cette zone.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité