Démission de Nicolas Hulot: il n'accompagnera pas Edouard Philippe dans les Hautes-Alpes

Nicolas Hulot a annoncé ce matin sa décision de quitter le gouvernement, un an après son arrivée au ministère de la Transition écologique et solidaire. Il ne sera pas présent mercredi dans les Hautes-Alpes aux côtés du Premier ministre. 
Nicolas Hulot, Ministre de la Transition Écologique et Solidaire en sortie du conseil des Ministres du 3 août 2018
Nicolas Hulot, Ministre de la Transition Écologique et Solidaire en sortie du conseil des Ministres du 3 août 2018 © Julien Mattia / Le Pictorium/MAXPPP
Ce matin au micro de nos confrères de France Inter, Nicolas Hulot a pris la décision de quitter le gouvernement d'Edouard Philippe et d'Emmanuel Macron. 
 
Déçu de voir reléguer l'écologie au second-plan, le ministre a préféré partir. Il n'accompagnera donc pas Edouard Philippe dans les Hautes-Alpes demain. 

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dit mardi "regrette(r)" le départ surprise du ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, mais aussi un manque de "courtoisie" envers Emmanuel Macron et Edouard Philippe, qui n'étaient pas prévenus selon M. Hulot.

Au micro de France Inter, Nicolas Hulot a déploré le dernier projet de la CMA - CGM. L'entreprise basée à Marseille, va officiellement inaugurer jeudi un "monstre des mers" au Havre: un porte-container de 400 mètres de long pour 59 mètres de large:

"De voir sortir de Saint-Nazaire un porte-container qui porte 50 000 containers. Superbe performance technologie. Mais est-ce bon pour la planète ? La réponse est non. "

Nicolas Hulot dénonçait ce matin le manque de cohérence des priorités du gouvernement entre "l'urgence écologique" et l'économie. Il regrette que l'économie ne serve pas à l'écologie alors que "l'on regorge de solutions". 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique climat environnement société