Les Orres : des dameuses intelligentes pour faire des économies d'énergie

Les dameuses de la station de ski des Orres sont "intelligentes". / © Fabien Madigou
Les dameuses de la station de ski des Orres sont "intelligentes". / © Fabien Madigou

Les nouvelles technologies au service des stations de ski et de l'environnement. Aux Orres (Hautes-Alpes), la montagne et les dameuses sont équipées de capteurs pour gérer l'épaisseur de neige. C'est le travail des nivoculteurs.

Par Ludovic Moreau

À première vue, les dameuses de la station de ski des Orres (Hautes-Alpes) sont semblables à toutes les autres. Mais celles-ci sont intelligentes. Équipées d'une antenne GPS et de capteurs, elles ne se déplacent pas n'importe-où, n'importe comment.

"Durant l'été, nous avons posé des capteurs sur les pistes", explique Stéphane Henry, directeur des pistes des Orres, "ce qui nous a permis d'avoir un modèle 3D de la montagne. Comme on sait exactement où se trouve la dameuse, on mesure, avec précision, la hauteur de neige".

À partir des données collectées, un logiciel permet de cartographier la hauteur de neige sur l'ensemble du domaine skiable.
Cartographie de l'enneigement du domaine skiable. / © Fabien Madigou
Cartographie de l'enneigement du domaine skiable. / © Fabien Madigou
Ce dispositif permet d'apporter ou de fabriquer de la neige uniquement aux endroits utiles et ainsi de réaliser des économies. "On n'a pas de surproduction. Il y a aussi une économie sur le temps de travail des dameuses et sur le carburant", confie Tommy Jung, responsable des nivoculteurs.

Le coût de l'installation : 200.000 euros, mais le résultat est intéressant parce qu'il a permis une baisse de la consommation de 20 %.

Toujours plus loin dans les investissements en faveur de l'environnement, la station de ski envisage de couvrir les gares des télésièges les plus exposées au soleil, de panneaux photovoltaïques souples.
"L'objectif est d'obtenir suffisamment d'électricité pour alimenter et chauffer les bâtiments attenants aux gares", précise Xavier Corne, directeur de la Société mixte chargée des remontées mécaniques (SEMLORE).

Une station pilote en Europe

Depuis avril 2018, la station de ski des Orres est devenue chef de file d’un nouveau programme Espace Alpin : Smart Altitude, financé par l’Europe et comprenant 11 partenaires de 6 pays de l’arc alpin : France, Italie, Suisse, Allemagne, Autriche et Slovénie.

Elle est la station pilote du programme, afin de faire évoluer son approche de terrain des "microgrid" énergétiques de montagne, aux côtés de deux autres stations en Italie et Slovénie.

L’objectif est de mettre en place les outils qui permettront de diffuser les bonnes pratiques dans une vingtaine de stations alpines dans un premier temps et l’ensemble du massif par la suite.

Dans le cadre du programme européen Espace Alpin ALPSTAR, les Orres avaient mis en place un système de management de l’énergie, dès 2012. Ce système avait permis de réduire de 20% ses consommations, de 7% ses émissions de gaz à effet de serre, et de 25% sa facture énergétique.

En 2016, pour ses investissements en faveur de l'environnement, la station des Orres avait obtenu le "Trophées Cimes durables".
 

Sur le même sujet

Les + Lus