La tempête épargne les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence

A part deux véhicules coincés dans un torrent du Devoluy, les pompiers des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute-Provence ne signalent pas de dégâts causés par les intempéries. Les spécialistes nautiques étaient mobilisés, certains sont partis en renfort dans les Alpes-Maritimes. 
Vendredi 2 octobre à Montmaur, autour de 16 heures, un conducteur de 4x4 décide d'emprunter le passage à gué d'un torrent. Un endroit plus ou moins aménagé où les 4x4 peuvent passer... mais à seulement certaines périodes de l'année. Et pas les jours de forte pluie !

Coincé au milieu du cours d'eau, le conducteur appelle un ami qui vient l'aider et reste bloqué aussi... Sur place, les pompiers leur conseillent d'attendre que le courant se calme.

Des pompiers spécialisés à l'oeuvre

"On ne peut rien faire contre l'eau, elle s'infiltre partout", explique le chef de salle du Codis des Hautes-Alpes. "L'eau passe toujours. Et elle est accompagnée de branchages, de tout ce qu'elle trouve sur son chemin".

"On ne peut pas toujours mettre les pompiers à l'eau, ça serait mettre en danger du personnel, il faut analyser la situation",
ajoute l'officier.

Ces pompiers spécialisés dans l'aquatique étaient en pré alerte depuis mercredi. Ils étaient chez eux, en vigilance. 
Vers 3 heures dans la nuit de vendredi à samedi, un "groupe inondations" des Alpes de Haute-Provence est parti en renfort dans les Alpes-Maritimes. Un groupe est composé de 21 pompiers et 6 véhicules.

Même chose pour un groupe des Hautes-Alpes. Il devrait essentiellement effectuer des missions de pompage et de nettoyage. Il resteront 48 heures puis seront relevés.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo pompiers faits divers