VIDEO. "C’est toujours différent, on ne peut pas se lasser" : découvrir le Queyras à pied, hors des sentiers battus

durée de la vidéo : 00h01mn33s
Extrait du film "Le Queyras hors des sentiers battus" de Anne-Sophie Lévy-Chambon ©ASLC Productions / France Télévisions

Situé dans les Hautes-Alpes, bordant l’Italie du nord, le Queyras est une montagne préservée qui offre aux marcheurs un magnifique terrain de jeu. Et c’est à pied que la réalisatrice Anne-Sophie Lévy-Chambon a choisi d’explorer ce territoire. A la rencontre de ses habitants qui, à leur manière et à leur rythme, nous transmettent un peu de l’esprit du Queyras.

Son truc à lui, c’est monter de nuit pour admirer le lever du soleil. Nicolas est guide de montagne et il accompagne régulièrement des marcheurs vers les sommets queyrassins, comme le Pain de Sucre qui culmine à plus de 3000 mètres, à la frontière franco-italienne.

Départ à 4 heures du matin, alors forcément ça pique un peu… Mais la récompense est là, au bout de l’ascension : les premiers rayons de soleil dévoilent un panorama à couper le souffle. Toute la chaîne des Alpes se dessine, avec les sommets les plus célèbres.

Personne ne regrette ses efforts : "c’est le moment magique" souffle un randonneur, "que du bonheur" renchérit une autre. Pas un brin blasé, Nicolas apprécie tout autant le spectacle : "tous les levers de soleil sont différents…C’est toujours différent, la montée, l’ambiance, on ne peut pas se lasser."

600 kms de sentiers balisés

Parc naturel régional depuis 1977, le Queyras est une terre de randonnée. Ici, 600 km de sentiers balisés offrent aux marcheurs une grande variété de paysages. Garde au sein du parc, Laurent les sillonne avec toujours le même bonheur : "comme on dit souvent, on a un beau bureau, hein !"

Lui va à la rencontre des randonneurs pour informer, rappeler les bonnes pratiques et la règlementation du parc. Ils sont en effet de plus en plus nombreux à découvrir la montagne, sans en maîtriser toujours les codes.

Pour Laurent, l’idée est d’être tolérant, d’informer et d’avertir, sans réprimander. Pour que tout le monde puisse partager cet espace naturel et en profiter, tout en le sauvegardant.

"Quand on interpelle les gens sur un problème, dans 98% des cas c’est "excusez-nous, on savait pas", donc forcément ça se passe bien. Les gens sont sincères, on le voit bien, donc à nous d’informer et de faire un peu de pédagogie et de sensibilisation".

Réhabiliter le patrimoine ancien abandonné

Les sentiers du Queyras, Philippe Barbero les connaît bien, lui aussi. Depuis son enfance, il les arpente en famille. Il y a plus de 20 ans, il a créé l’association Queyras Passion dont la mission est de restaurer le patrimoine montagnard laissé à l’abandon.

Ce jour-là, on le retrouve sur un chemin, entouré d’une armée de bénévoles. Direction une petite chapelle du 17e siècle, qui était jadis le cœur d’un hameau de 2000 personnes. 

De cette histoire, il ne reste que des ruines, mais de belles ruines solides, que le groupe s’échine à faire revivre. Chacun a pris sur ses jours de vacances pour participer au chantier. Jeunes et anciens, tous sont motivés.

Une super ambiance, un super travail ! Et puis c’est pour la bonne cause, on refait des belles chapelles du coin, on rembellit le pays.

Un jeune bénévole

Avec l’appui de bonnes volontés, quelques aides publiques et surtout beaucoup d’huile de coude, l'association a déjà réhabilité une vingtaine de sites.

Pour Philippe, "c’est une grande fierté d’être les artisans de cette chaîne de conservation du patrimoine, de redonner vie à des lieux chargés d’histoire. Et de le faire partager à tous celles et ceux qui viennent dans le Queyras, qui utilisent tous ces beaux chemins".

Retrouvez ces témoignages dans "Le Queyras hors des sentiers battus", un documentaire de Anne-Sophie Lévy-Chambon, sur france.tv et jeudi 21 décembre 2023 à 22h50 sur France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur.