2 millions investis par les hôpitaux de Marseille

Publié le Mis à jour le
Écrit par admin .

Une quarantaine de projets de recherche ont été soutenus par l'AP-HM pour un montant de 2 millions d¿euros.

Au total, une quarantaine de projets ont été soutenus : matériel chirurgical, matériel lourd de laboratoire, matériel d’exploration ou d’intervention pour un montant de 2 millions d’euros. Voir Le site des hôpitaux de Marseille

La Commission de l’Innovation

 Présidée par le Pr Mathieu Ceccaldi, elle finance des matériels ou techniques très divers ayant comme caractéristique commune d’être innovants. La Commission soutient, depuis sa création en 2003, des projets qui privilégient l’amélioration de la prise en charge du patient, en termes de bénéfice thérapeutique ou diagnostique, mais également en termes de confort, de rapidité et de sécurité.

                                              3 exemples concrets

 «Ablation de l’Adénome de la prostate par vaporisation laser » Pr Gilles Karsenty (Chirurgie Urologique, AP-HM) – financé en 2008

Coût : 125 000 €, Co-financé par le Conseil Général

L’adénome de la prostate est la première cause des troubles urinaires de l’homme. La vaporisation laser de l’adénome de la prostate est basée sur une nouvelle technologie de laser endoscopique qui permet d’éviter quasiment tout saignement. Ces avantages permettent d’opérer les patients fragiles (antécédents cardiaques, grand âge etc..) sans qu’il y ait  arrêt de leurs traitements en particulier anticoagulants.

« Manométrie œsophagienne haute résolution » Pr Grimaud et Dr Vitton (Service de gastro-entérologie - Hôpital Nord) – financé en 2008

Coût : 22 000 euros

En pratique, cette technique est simple, précise, plus confortable pour le patient et de plus courte durée. Elle augmente la rentabilité diagnostique de manière significative et permet de mettre en évidence des anomalies non décelées auparavant et de mieux comprendre des symptômes mal explorés jusqu’ici.

 "Lithotripsie pour lithiases salivaires" Pr Jean-Louis Blanc  et Pr Cyrille Chossegros (Service de stomatologie et de chirurgie maxillo-faciale-Timone) - financé en 2009

Coût : 173 000 €, Co-financé par le Conseil Général.

L’Hôpital de la Timone est le seul établissement hospitalier Français à détenir cet équipement. Il est utilisé pour détruire les calculs qui bloquent les canaux salivaires qui ont la taille d’un « spaghetti ». La technique est simple. Il suffit de localiser le calcul avec un échographe et de détruire ce dernier par onde de choc (5000 impacts par séance). Ce procédé est sans douleur et ne nécessite aucune anesthésie. Il remplace l’intervention par endoscopie et l’exérèse des glandes salivaires. Cette pathologie est très répandue: 1% de la population en est victime. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité