2 Pilleurs de sites renvoyés en correctionnelle

Ces plongeurs amateurs prélevaient pour leurs collections personnelles des vestiges archéologiques antiques sous-marins

Deux plongeurs amateurs de Saint-Raphaël, qui prélevaient pour leurs collections personnelles des vestiges archéologiques antiques sous-marins sur un site classé au large de la commune varoise, ont été interpellés par les gendarmes de la compagnie de Saint-Tropez, a-t-on appris auprès de ces derniers.

Au domicile de ces deux hommes, âgés de 39 et 55 ans, les militaires ont saisi
une quinzaine de pièces, amphores, marmite, gargoulettes, écuelles en faïence d'une
valeur estimé à plus de 50.000 euros.
Le parquet de Draguignan a retenu la qualification de "vol d'un bien culturel relevant du domaine public mobilier" pour convoquer les deux plongeurs à l'audience correctionnelle du 2 juillet.
Selon un nouveau texte de 2008, les deux plongeurs collectionneurs risquent jusqu'à 10 ans de prison.
L'enquête avait débuté le 1er juillet après un accident de plongée par 57 mètres de fond d'un autre habitant de Saint-Raphaël, âgé de 45 ans.
Au domicile de ce dernier, les gendarmes avaient découvert des amphores, des pichets, une marmite du 1er siècle, une écuelle en faïence et d'autres objets prélevés sans autorisation.
En élargissent leurs investigations aux amis plongeurs de la victime, les gendarmes ont découvert la collection privée que s'étaient constituée les deux hommes.
Le Département des Recherches Archéologiques subaquatiques et sous-marines  DRASSM) de Marseille a déposé plainte.