Extension de la carrière «La Joyeuse" annulée

Les riverains dénoncent les nuisances induites par l'extraction des granulats, et mettent en avant Natura 2000

video title

Extension de la carrière «La Joyeuse" annulée

L'extension de la carrière «La Joyeuse", à Callas, vient d'être annulée par tribunal administratif de Toulon. 36 hectares d'agrandissement d'une carrière qui devait prendre le pas sur une importante surface boisée

L'extension de la carrière «La Joyeuse", à Callas, vient d'être annulée par le tribunal administratif de Toulon. 36 hectares d'agrandissement d'une carrière qui devait prendre le pas sur une importante surface boisée.

Les riverains dénoncent les nuisances induites par l'extraction des granulats, notamment le bruit et la poussière et ils mettent en avant le classement Natura 2000 de la zone. Mais rien n'est fait, les exploitants vont faire appel et leurs arguments économiques risquent bien d'être entendus.

 Trop, c'est trop; pour les riverains, pas question d'agrandir la carrière. Les camions, la poussière, le bruit. Des nuisances journalières qui atteignent déjà la limite du supportable. Une pollution qui devait s'arrêter en 2014, date de la fin de l'autorisation préfectorale d'exploitation.

La bagarre administrative a donné raison aux riverains. Pour le tribunal, l'agrandissement menace un milieu naturel fragile. Mais pour la commune, pas question de négliger la vingtaine d'emplois que génère cette carrière. Une position renforcée par les arguments très terre à terre mais imparables des exploitants.

Même si la première manche du bras de fer à tourné a l'avantage des riverains, la partie est loin d'être jouée. Les arguments économiques risquent bien de faire leur trou.

Voir le reportage ci-joint : Francis Malory : Journaliste

                                           Alexandre Dequidt : Journaliste Reporteur d'images

                                            Katharina Schmid : Monteuse

Voir ci-joint la position de l'Association de Callas pour la protection de l'environnement