Hautes-Alpes: un octogénaire tue sa femme malade

Un homme de 81 ans a tué sa femme de 79 ans, atteinte de la maladie de Parkinson, d'un coup de fusil de chasse.

Le drame s'est déroulé mardi après-midi à Poligny " près de Saint-Bonnet-en-Champsaur, dans le huis clos de la chambre conjugale" a indiqué à l'AFP le procureur de la République à Gap, Philippe Toccanier confirmant une information du Dauphiné Libéré.

La septuagénaire était allongée sur son lit quand elle a été tuée par son mari "d'un tir unique d'arme à feu". Le mari, atteint lui aussi de déficiences physiques et mentales, a ensuite appelé la gendarmerie pour signaler son geste. Hospitalisé à l'hôpital de Gap, il n'avait pu être entendu par les enquêteurs mercredi après-midi.

L'enquête est en cours

"On doit creuser le mobile, la motivation ou l'éventuelle collusion" entre l'homme et sa femme, a indiqué M. Toccanier. Le parquet de Gap a ouvert une enquête pour homicide volontaire sur conjoint, un crime passible de la réclusion criminelle à perpétuité.