Jean-Claude Trichet "prêche dans le désert"

Publié le Mis à jour le
Écrit par admin .

Pour le président de la Banque centrale européenne, l'Union européenne a fait preuve de négligence.

Le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, a estimé que l'Union européenne avait fait preuve de "négligence coupable" en n'imposant pas le respect du Pacte de stabilité et de croissance et qu'il avait eu le sentiment de "prêcher dans le désert".

Négligence coupable en matière économique

"On a pratiqué en matière de gouvernance économique une négligence coupable. Le

Pacte de stabilité et de croissance, notamment en France, n'a jamais été considéré

comme absolument indispensable", a-t-il affirmé vendredi au cours d'un débat organisé

lors des Rencontres économiques d'Aix.

Pas de respect des déficits limités à 3%

"Quand on a une monnaie unique et pas de budget fédéral, il faut avoir une surveillance

très attentive des politiques budgétaires" et à cet égard, "j'ai eu le sentiment de prêcher dans le désert".  Le Pacte de stabilité et de croissance, qui imposait aux Etats membres de la zone euro des déficits publics limités à 3% de leur Produit intérieur brut, était vu

comme "l'illustration d'une orthodoxie excessive". "Nous avons dû lutter", mais aujourd'hui, "si on avait appliqué rigoureusement l'ensemble du cadre de surveillance européen, on serait probablement dans une situation meilleure".

Surveillance renforcée nécessaire

Le président de la BCE, dont le mandat s'achève en novembre, s'est dit "très ferme sur la recommandation d'aller le plus loin possible sur le renforcement de la gouvernance, dans le cadre du traité actuel". A cet égard, "nous avons un Parlement européen qui pousse dans le bon sens et un Conseil qui ne me paraît pas comprendre à quel point il est nécessaire que la surveillance soit renforcée dans de nombreux domaines.

    Voir le site de la Banque centrale européenne



 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité