Les frères Berling à la tête du théâtre de Toulon

Publié le Mis à jour le
Écrit par Afp

Charles et Philippe Berling ouvrent le nouveau théâtre de Toulon.

video title

Inauguration du théâtre de Toulon

Après plusieurs années de travaux, l'ancien cinéma Gaumont puis Pathé est devenu le Théâtre Liberté confié à Charles et Philippe Berling.

video title

video title

Ouverture du théâtre de Toulon

Les frères Berling ont pris la tête du théâtre de Toulon qui ouvre samedi soir.

Charles, acteur, et Philippe, metteur en scène, sont associés pour la première fois, et ont ouvert samedi soir les portes de "leur" théâtre, avec l'envie de donner un nouvel élan culturel à la ville de leur adolescence.

Les enfants de Toulon

Les deux grandissent à Toulon où leur père est officier de marine, découvrent les planches au lycée. "Si Charles et moi, nous sommes partis il y a 35 ans, c'est parce qu'on s'est rendu compte qu'on ne ferait pas carrière ici. Quand on était jeune, on allait au théâtre à Aix et à Marseille, mais à Toulon il n'y avait rien", relate Philippe, 56 ans.

Il y a 2 ans : l'idée

"Il y a deux ans, on s'est dit qu'on avait envie de diriger un théâtre et de travailler sur la Méditerranée", se souvient Philippe. Les deux hommes entrent en contact, par l'entremise du ministre de la Culture Frédéric Mitterrand, avec Hubert Falco, maire (UMP) de Toulon et président de la communauté d'agglomération, qui avait entrepris depuis 2003 de transformer en théâtre un cinéma désaffecté, situé dans un bel immeuble Second Empire au coeur de la ville.

Une future scène nationale

En avril 2010, ils sont nommés directeurs de cette nouvelle structure. "Leur projet me séduisait et leur touche professionnelle a transformé mon idée de théâtre municipal et départemental en scène nationale", un label attendu d'ici deux ans et qui sera partagé avec le Centre national de création et de diffusion culturelles de Châteauvallon, à Ollioules, explique M. Falco.

18 millions d'euros

Avec trois salles et près de mille places, un équipement qui a nécessité un investissement de 18 millions d'euros, le théâtre se veut avant tout un lieu de "création". Un espace high-tech aussi, avec un écran LED sur la façade, des projections vidéo dans le hall et une salle dédiée à l'art numérique. "Le spectacle vivant doit être tourné vers l'avenir. Les gens aujourd'hui pensent que le théâtre est un art un peu élitiste, on espère prouver qu'il est au coeur des préoccupations des citoyens", glisse le comédien, qui conçoit sa nouvelle fonction comme une "mission de service public".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité