Plan de sauvegarde : décision du tribunal reportée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars (avec AFP)

L'avenir du premier groupe français indépendant de menuiserie industrielle «discount » installé à Toulon bientôt fixé.

Le tribunal de commerce de Toulon, qui devait se prononcer ce jeudi sur un plan de sauvegarde du groupe Vial, dont le patron, Fabrice Vial, a été assassiné sur son yacht en Corse le 12 août, a reporté sa décision à une date indéterminée.

Une assemblée générale de ce groupe varois, une entreprise familiale devenue, sous la houlette de Fabrice Vial, leader sur la menuiserie discount avec 64 points de vente en France, se tiendra lundi à 14h00 à Toulon, précise le site internet de la société.

Fabrice Vial

Lors de cette AG, le frère de l'entrepreneur décédé, Philippe Vial, 41 ans, doit être proposé pour lui succéder à la tête de l'entreprise, qui avait réalisé en 2010 plus de 100 millions d'euros de chiffres d'affaires mais enregistré des pertes. Le groupe avait signé en décembre un protocole d'accord sur la restructuration de sa dette avec un pool bancaire.

Des plans de sauvegarde avaient été récemment présentés au tribunal de commerce de Toulon.

Le 12 août, Fabrice Vial, 43 ans, a été tué d'une balle dans le dos sur son yacht au mouillage dans le golfe de Porto-Vecchio, où il passait ses vacances. Selon une source proche de l'enquête, l'homme d'affaires, qui était inconnu des services de police, n'avait pas été menacé.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité