Stage "auto-école" pour déficients visuels

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yves LEBARATOUX et Francis MALORY

Il n'est pas question de reprendre la route, mais simplement de trouver ou de retrouver les sensations au volant

video title

83 : Stage "auto-école" pour déficients visuels

Conduire une voiture quand on est mal voyant, impossible, direz-vous, pas tout à fait, une association a organisé, sur un parking, un stage "auto-école" à l'attention de déficients visuels

Conduire une voiture quand on est malvoyant, impossible, direz-vous, pas tout à fait, une association a organisé, sur un parking, un stage "auto-école" à l'attention de déficients visuels. Pour les stagiaires, il n'est pas question de reprendre la route, mais simplement de trouver ou de retrouver les sensations au volant.

Des zigzags entre quelques palettes sur un parking de supermarché et à l'intérieur du véhicule un drôle de dialogue, quelques mots précis et codés pour guider vers le plaisir de conduire.

Ils sont tous non-voyants ou déficients visuels; la voiture et les sensations qu'elle procure ne sont pour eux, dans le meilleur des cas, qu'un souvenir très ancien.

Et pour retrouver ce plaisir sans risque, tout repose sur la complicité et la confiance.

Des perceptions décuplées qui le temps de quelques allers-retours ont le pouvoir de réaliser des rêves.

Prochaine étape, un circuit routier sur une départementale fermée à la circulation, mais avec de vrais tournants et des pointes à près de 90 km/h; de quoi prolonger un rêve tout éveillé...

Voir le reportage ci-joint : Francis Malory : Journaliste

                                            Alexandre Dequidt : Journaliste Reporteur d'images

                                            Katharina Schmid : Monteuse