Inondations : la liste des communes en état de catastrophe naturelle rallongée dans les Alpes-Maritimes et le Var

Publié le Mis à jour le
Écrit par Benjamin Hourticq
Un homme marche sur une route abîmée par les inondations des 1er et 2 décembre à Cannes.
Un homme marche sur une route abîmée par les inondations des 1er et 2 décembre à Cannes. © Valery HACHE / AFP

Après les inondations de fin novembre et début décembre 2019, l'état de catastrophe naturelle a été étendu à de nouvelles communes et à d'autres types de phénomènes, pour celles ayant déjà bénéficié du statut. Les habitants ont dix jours pour signaler les dégâts qu'ils ont subis aux assurances.

Frappés par de violentes intempéries du 22 au 24 novembre 2019, et les 1er et 2 décembre, les Alpes-Maritimes et le Var ont subi d'importants dégâts, longs à lister.

Mercredi 29 janvier, un arrêté interministériel reconnaissant l'état de catastrophe naturelle à des villes des deux départements a ainsi été publié au Jounal officiel.

Il étend ce statut, ouvrant le droit à des indemnisations, à de nouvelles communes et, pour celles en ayant déjà bénéficié, à d'autres phénomènes, comme les mouvements de terrain ou les inondations par choc mécanique des vagues.

Intempéries du 22 au 24 novembre dans le 06

Pour les intempéries du 22 au 24 novembre dans les Alpes-Maritimes, trois types de phénomènes sont identifiés : des inondations et coulées de boue, des inondations par choc mécanique des vagues et des mouvements de terrain.
 
  • Inondations et coulées de boue
​Dans les Alpes-Maritimes, Cantaron, Castagniers, Gourdon et Toët-sur-Var sont concernées pour les inondations et les coulées de boue qu'elles ont subies du 22 au 24 novembre.

Toujours pour les mêmes phénomènes, mais sur la période du 23 au 24 novembre, Castellar, Roquefort-les-Pins et Saint-Agnès se voient attribuer le statut.

La commune de Sigale, elle, est également concernée, pour la seule journée du 24 novembre.
 
  • Mouvements de terrains (hors sécheresse géotechnique)
Pour des dégâts occaisonnés par des mouvements de terrain, du 22 au 24 novembre, Auribeau-sur-Siagne, Bouyon, Cagnes-sur-Mer et Mandelieu-la-Napoule sont reconnues en état de catastrophe naturelle.

La commune de Pierrefeu est elle aussi concernée, mais du 23 au 24 novembre.
 
  • Inondations par choc mécanique
Des communes s'étant déjà vu attribuer l'état de catastrophe naturelle pour certains phénomènes, pourront bénéficier de ce statut pour des dommages liés à des inondations par choc mécanique des vagues, du 22 au 23 novembre. 

Ainsi, les villes d'Antibes, Beaulieu-sur-Mer, Cannes, Cap-d'Ail, Madelieu-la-Napoule, Menton, Roquebrune-Cap Martin, Saint-Laurent-du-Var, Théoule-sur-Mer et Vallauris sont concernées.

Inondations des 1er et 2 décembre

Après les pluies diluviennes des 1er et 2 décembre, les communes d'Antibes, Biot, Bouyon, Le Broc, Tournefort et Villeneuve-Loubet ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boue.

Sept communes varoises reconnues

Dans le Var, c'est pour des inondations par choc mécanique des vagues, les 23 et 24 novembre, que la délégation interministérielle a attrbué l'état de catastrophe naturelle. 

Ainsi, ce sont Cavalaire-sur-Mer, Croix-Valmer, Hyères, Rayol-Canadel-sur-Mer, Saint-Raphaël, Saint-Tropez et Toulon qui pourront bénéficier de cette reconnaissance.

À noter également que l'état de catastrophe naturelle de Mazaugues publié le 19 décembre au Journal officiel, initialement pour les 1er et 2 décembre, est en fait corrigé. Il concernera finalement des événements survenus les 23 et 24 octobre 2019.

Dix jours pour signaler les dégâts et pertes

À partir de ce mercredi 29 janvier et de la publication au Journal officiel de la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle, les habitants des communes citées ont dix jours pour faire parvenir à leur compagnie d'assurance une estimation des dégâts et des pertes qu'ils ont subis.
La commune de Toudon aussi reconnue pour le 15 octobre
Dans le Journal officiel du 29 janvier, la commune de Toudon, dans les Alpes-Maritimes, fait également partie des communes bénéficiant de l'état de catastrophe naturelle. Cela concerne des inondations et des coulées de boues survenues le 15 octobre 2019.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.