L'OGC Nice remonte sur le podium

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP

Nice s'est imposé devant Toulouse (1-0) grâce à une accélération d'Hatem Ben Arfa, hissant à nouveau son équipe sur le podium, mercredi à l'Allianz Riviera lors de la 24e journée de Ligue 1.

Nice s'est imposé devant Toulouse (1-0) grâce à une accélération d'Hatem Ben Arfa, hissant à nouveau son équipe sur le podium, mercredi à l'Allianz Riviera lors de la 24e journée de Ligue 1. "HBA" sait même jouer au billard. Un rebond très favorable lui a permis de débloquer un match où Nice tenait la possession sans être dangereux.



Le "Gym" remonte sur la troisième marche juste avant son plus court déplacement de la saison, samedi à Monaco. Toulouse, insuffisamment en confiance pour être assez entreprenant, reste 19e, avec cinq longueurs de retard sur Montpellier (18e) avant de recevoir Nantes. Trois jours après la tenue du sommet du Top 14, entre Toulon et le Stade Français, les deux formations ont livré une première période triste et sans grand relief. Nice, plus encore que Toulouse, 19e attaque, a rarement accroché la profondeur pour espérer porter un tant soit peu le danger.



Le jeune gardien des Violets, Alban Lafont (17 ans) avait débuté avec les professionnels lors du match aller (2-0). Les Aiglons ne brusquaient guère plus son apprentissage durant les 45 premières minutes, avec deux tirs non cadrés.



12 828 spectateurs

Les Toulousains, eux, étaient juste un peu plus consistants dans les trente derniers mètres que les Niçois. Alexis Blin voyait sa tête heurter la transversale (8), Martin Braithwaithe sa frappe passer au-dessus (36) et Wissam Ben Yedder sa reprise insuffisamment croisée filer à côté. Pas de quoi enflammer les 12.828 spectateurs déclarés, la plus petite affluence à l'Allianz Riviera, récompensant bien mal la bonne saison des Aiglons.



Samedi à Monaco

La suite n'était guère plus folichonne. L'entraîneur Claude Puel lançait pourtant Vincent Koziello (52) puis Valère Germain (65) à la place du tandem de jeunes attaquants

Paulin Puel, sorti sous les sifflets, et Dorian Caddy. Monté temporairement en pointe, le meneur et meilleur réalisateur de l'OGCN, Hatem Ben Arfa, effaçait Lafont avec la complicité involontaire d'un défenseur mais redressait trop sa frappe du droit (49). Une trentaine de minutes plus tard, l'attaquant niçois, redevenu meneur avec l'entrée en jeu d'Alexandre Mendy (74), réussissait un coup de billard dont il a le secret. Il prenait de vitesse Uros Spajic à gauche à 35 mètres, terminait sa course par une frappe à bout portant repoussée par Lafont sur... son genou gauche pour un but plein de réussite, son onzième de la saison (82). Nice s'en contentait pour reprendre sa marche en avant après la défaite à Caen (2-0) de dimanche.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité