Les musulmans de PACA dénoncent une “provocation” de Marion Maréchal -Le Pen

Marion Maréchal-Le pen / © Photo AFP
Marion Maréchal-Le pen / © Photo AFP

Le Conseil du culte musulman de Paca a qualifié de "provocation" les déclarations de la députée FN Marion Maréchal-Le Pen dans lesquelles elle estimait que les musulmans ne pouvaient pas "avoir exactement le même rang que la religion catholique" en France.

Par Ghislaine Milliet

Le Conseil Régional du culte musulman de Paca (CRCM) réagit aux propos tenus par Marion Maréchal-Le Pen qui a estimé récemment que les musulmans ne pouvaient pas "avoir exactement le même rang que la religion catholique" en France.
Le Conseil du culte musulman "juge que la députée FN cherche à "exploiter les blessures du peuple français à des fins électoralistes", selon un texte diffusé par le vice-président niçois du CRCM, Boubekeur Bekri.
La tête de liste du FN pour les prochaines régionales en Paca avait déclaré dans un entretien au quotidien de l'extrême droite catholique Présent paru samedi:

"Si des Français peuvent être musulmans et exercer leur foi, il faut qu'ils acceptent de le faire sur une terre qui est culturellement chrétienne. Ça implique aujourd'hui qu'ils ne peuvent pas avoir exactement le même rang que la religion catholique"

Elle a depuis lors cherché à tempérer cette déclaration dans des entretiens télévisés.
Les propos de la petite-fille de Jean-Marie Le Pen reviennent à dire que "les musulmans n'ont de cesse que de changer les traditions françaises et qu'ils sont en compétition avec les catholiques, cela n'est pas vrai", écrit le Conseil du culte musulman Paca.

"Il s'agit d'une provocation qui espère, comble de la ruse, diviser, exclure pour développer des replis identitaires de toutes sortes" 


poursuit le texte.
"Cette construction est factice et traduit le malaise de la candidate aux élections régionales devant les innombrables témoignages qui ont montré, au contraire, que les musulmans de France s'inclinent naturellement devant la douleur des familles des victimes", ajoute l'organisation cultuelle, qui appelle les musulmans "à poursuivre leur élan d'unité nationale après les attentats terroristes du 13 novembre".

Sur le même sujet

Les + Lus