• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marion Maréchal Le Pen a perdu la bataille de Provence

© BORIS HORVAT / AFP
© BORIS HORVAT / AFP

Marion Maréchal-Le Pen ne sera pas élue présidente de la région Paca vendredi. Elle a été battue par Christian Estrosi, avec plus de 54% des suffrages selon les premières estimations de la soirée.

Par Annie Vergnenegre

Selon les premières estimations du second tour des élections régionales en Paca, Marion Maréchal-Le Pen n’a pas réussi à conquérir la région PACA. Arrivée très largement en tête du premier tour, dimanche dernier avec 40,55 %,  la petite-fille du fondateur du FN a du s’incliner devant la liste de droite menée par Christian Estrosi.
Le chef des Républicains devrait l’emporter avec plus de 54 % des voix, avec une avance confortable sur son adversaire. Ces élections régionales montrent que le Front national ne parvient toujours pas à passer la barre des 50 % dans un scrutin majoritaire sans allié. Sa réserve de voix reste insuffisante pour s’imposer au second tour. 

Plus de plafond de verre

Au Florida Palace à Marseille, QG du FN pour ce second tour, la candidate vaincue s'est présentée combattante devant ses militants :

Il y a des victoires qui font honte aux vainqueurs",


a estimé la tête de liste frontiste."Au nom des valeurs de la République, ils auront sabordé la démocratie. Gagner à 10 contre un n'est pas autre chose qu'une défaite. Tout aura été fait, calomnie, mensonge, clientélisme, communautarisme et je vous en passe", a-t-elle ajouté. 
"Le plafond de verre n'existe pas", a-t-elle ajouté. "Ce soi-disant plafond de verre était de 25% en 2010 il est de 48% aujourd'hui. Combien demain?"
Sur notre antenne, Amaury Navarranne, tête de liste dans les Hautes-Alpes a relativisé l’échec de son parti qui double son nombre de conseillers représentés (21 élus en 2010) au conseil régional provençal où le FN sera la seule force d’opposition, la gauche étant hors-jeu pour 6 ans. 

Pour la première fois depuis 30 ans, il n’y aura pas de représentant de gauche au conseil régional »,


a souligné Jean-Marc Coppola, porte-parole du front de gauche dans les Bouches-du-Rhône.

On ne peut pas être heureux ce soir,


a renchérit Marie-Arlette Carlotti. «C'est la gauche qui a empêché le FN de gagner » a déclaré la députée marseillaise qui s’inquiète pour l’avenir, "on a besoin de tirer les leçons car le niveau d'alerte est dépassé".

Effet cliquet


En Paca, la participation à ce scrutin a été nettement plus importante que lors des scrutins régionaux précédents, et surtout celle de 2010 qui avait connu un record d’abstention. Cette mobilisation massive a profité à la liste de droite qui a bénéficié d’un bon report de voix des électeurs de gauche privés de candidat. 

Ce résultat est conforme aux sondages,


, note le politologue Norbert Nourian qui explique que la mobilisation de ces derniers jours de la part des acteurs culturels et sportifs a eu un réel impact pour amener les abstentionnistes à aller voter. Ces électeurs qui ne partagent pas les idées de Christian Estrosi ont malgré tout voulu faire barrage au FN.

Pour autant le politologue prévient qu’il faut se méfier de « l’effet cliquet », qui empêche un retour en arrière e’un processus une fois un certain stade dépassé. Le Front national, s’il n’a pas gagné, a réalisé dans ces élections en Paca un score qui reste historique et qui peut laisser présager des scores toujours plus hauts dans l'avenir si la classe politique n’entend pas le message que les électeurs ont voulu faire passer.

Il faut revoir l’offre politique, c'est cette surdité qui pousse les électeurs dans le camp du FN »,


prévient le politologue.

VIDEO : ambiance au QG du FN 
Ambiance au QG du FN
Plus de 45% des voix au second tour des électons régionales, Marion Maréchal Le Pen neveut pas parler de défaite pour le FN qui double le nombre de ses conseillers régionaux en PACA. - Jean-Manuel Bertrand Xavier Schuffeneker

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, lors de la conférence de presse du 7 août 2019

Les + Lus